Les nouvelles autorités ont adopté une loi portant grille indiciaire unifiée des militaires, des personnels relevant des statuts de fonctionnaires de l’Etat, des Collectivités territoriales, et des statuts autonomes au cours du conseil des ministres du 30 juin 2021. Cette loi, contestée par les enseignants et appréciée par les syndicalistes de l’UNTM, faisait partie de l’ordre du jour de la séance plénière du Conseil National de la Transition ce 30 Septembre pour délibération. C’est ainsi que le Secrétaire Général de la Section Syndicale des Surveillants de Prison, le Lieutenant Daouda KONATE, a exigé « des explications et éclaircissements au tour du présent document pour une appréhension de tout le monde. »

Depuis son adoption au Conseil des ministres, la loi portant grille indiciaire unifiée des militaires, des personnels relevant des statuts de fonctionnaires de l’Etat, des Collectivités territoriales, et des statuts autonomes a du mal à être acceptée par tous.

Après les syndicalistes de l’enseignement, le Secrétaire Général de la Section Syndicale des Surveillants de Prison, le Lieutenant Daouda KONATE s’est exprimé sur la question. Après avoir reçu, lu et analysé le décret numéro 2021-0687ÉPT-RM du 28 septembre 2021 portant transposition dans la nouvelle grille unifiée, KONATE pense « qu’il est nécessaire que les responsables et toutes structures impliquées sortent pour donner des éclaircissements ».

Pour lui « Ce décret est (…)

AUTEUR

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebEditorialmaliactuSociété
Les nouvelles autorités ont adopté une loi portant grille indiciaire unifiée des militaires, des personnels relevant des statuts de fonctionnaires de l’Etat, des Collectivités territoriales, et des statuts autonomes au cours du conseil des ministres du 30 juin 2021. Cette loi, contestée par les enseignants et appréciée par les...