Les éléments du Commissaire principal Yaya Niambelé ont été alertés, le lundi 6 septembre 2021, par des passants, de l’abandon de deux nouveau-nés de sexes féminins vivants, en des endroits différents, non loin de leur Commissariat. 

 

Ces deux bébés, tous de sexe féminins, abandonnés dans le même quartier en des endroits différents en moins de 24 h, l’ont été fait presque de la même manière. En effet, les deux nourrissons ont été retrouvés par des passants lesquels ont alerté le Commissariat de police du 16è arrondissement.

Les hommes du commissaire principal Niambélé étaient en passe de devenir des nounous et désormais aptes à faire des biberons. Et certains policiers plus sensibles n’ont pas pu retenir leurs larmes en voyant les nourrissons pleurer.

Une scène très pathétique dans les locaux du 16è arrondissement de Bamako en ce jour 5 septembre 2021 aux environs de 21heures.

Selon une source policière « C’est un passant qui a donné l’alerte : le premier nouveau-né était abandonné dans une rue sise à Sotuba-ACI non loin du Bar restaurant Venus ».

Aussitôt, le Commissaire Niambélé a dépêché une équipe sur place. Là où se trouvait en effet un nouveau-né de sexe féminin, minutieusement couvert d’une petite serviette et à moitié habillé d’un tee-shirt de couleur bleue foncée.

Retour au Commissariat avec le colis. Mais que faire d’un bébé qui n’arrêtait pas de pleurer ?  Alors le Commissaire Niambélé et ses hommes se sont transformés en nounous.

Certains tentaient de calmer l’enfant pendant que d’autres préparaient le biberon. A force de s’y mettre, les hommes du 16è Arrondissement y arrivèrent.

Le Commissaire a décidé par la suite de mettre le bébé à la disposition de la Brigade des Mœurs, plus compétente.

Ironie du sort. L’histoire se répéta juste le lendemain aux environs de 16 h. Le Commissaire Nianbélé a reçu l’alerte d’une dame signalant la présence d’un autre bébé abandonné. Cet enfant était également de sexe féminin. Il a été abandonné aux alentours du mur de clôture du centre de la BCEAO, sis à Sotuba-ACI.

Comme la veille, une équipe s’est rendue sur le lieu indiqué et a recueilli l’enfant, habillé d’un tee-shirt blanc et d’un pantalon blanc rayé et minutieusement enveloppé dans une serviette. Au Commissariat, comme la veille, les policiers se sont pliés à quatre pour satisfaire les pleurs du bébé avant de le mettre à la disposition de la Brigade des Mœurs.

Les enquêtes sont en cours pour retrouver les mamans de ces bébés ayant subis le même sort.

Lire suite sur L’Indicateur Du Renouveau

MaliwebEditorialFaits divers
Les éléments du Commissaire principal Yaya Niambelé ont été alertés, le lundi 6 septembre 2021, par des passants, de l’abandon de deux nouveau-nés de sexes féminins vivants, en des endroits différents, non loin de leur Commissariat.    Ces deux bébés, tous de sexe féminins, abandonnés dans le même quartier en des...