Pour la reconnaissance du service rendu, Madame Dédéou Mahamane  Traoré, directrice du cap du Baguinéda, a été décorée à la médaille du mérite national avec effigie par le président de la transition Assimi Goïta.

Surnommée « dame de fer », à cause de sa lutte inlassable pour redonner une belle image à l’école malienne, l’effort et les engagements de Madame Dédéou Mahamane Traoré ont été récompensés par les plus hautes autorités de la transition. Elle a été distinguée médaillée du mérite national avec effigie par le président de la transition le colonel Assimi Goïta. Une femme battante, honnête et engagée dont l’arrivée en 2017, au centre d’animation pédagogique (CAP), de Baguinéda a permis de rehausser la qualité des services de cette structure éducative.

Avec un bagage intellectuel constant et une connaissance aussi parfaite en anglais qu’en français, Mme Dédéou Mahamane Traore a vite grimpé les échelons du centre « féminine » de Nara avant d’être repérée par l’ancien ministre de l’éducation nationale Barthelemy Togo. Bien avant la présente médaille, cette amazone avait déjà reçu plusieurs tableaux de distinctions de la part des chinois et des anglais afin de louer ses compétences. Des valeurs qu’elle a su bien exposer partout où elle a eu à servir au Mali après ses différentes études et formations à l’étranger, notamment en France. D’ailleurs, c’est cet attachement ferme à mettre fin aux laisser-aller dans le cap de Baguinéda ; d’où sa malchance d’être épine aux pieds des magouilleurs.

Voulant coûte que coûte abattre cette dernière, les détracteurs n’ont pas hésité à engager des campagnes de dénigrement contre elle pour juste ternir son image, mais malheureusement pour eux, les plus hautes autorités du Mali connaissent plus et mieux la compétence et la dignité de cette brave dame.

Lassi Sanou

Source: Le Démocrate

MaliwebEducation malienne
Pour la reconnaissance du service rendu, Madame Dédéou Mahamane  Traoré, directrice du cap du Baguinéda, a été décorée à la médaille du mérite national avec effigie par le président de la transition Assimi Goïta. Surnommée « dame de fer », à cause de sa lutte inlassable pour redonner une belle image à...