Avec le retour des talibans au pouvoir, beaucoup de Hazaras ont peur pour leur vie. Un récent rapport d’Amnesty International a révélé que des talibans étaient responsables du meurtre de neuf Hazaras au début du mois de juillet 2021, dans le village de Mundarakht, au sud-ouest du pays.

 

En Afghanistan, la minorité religieuse chiite des Hazaras, faisait partie des groupes les plus persécutés lorsque les talibans régnaient sur l’Afghanistan dans les années 90. Selon un récent rapport d’Amesty International, un massacre a eu lieu dans un village du district du Malistan, une région où il y a beaucoup de Hazaras.

« Sur les 40 hommes qui vivaient dans ce village, 9 ont été torturés et tués par les talibans. Les talibans leur ont infligé des coups, ils ont tiré des coups de feu dans leurs jambes. D’autres hommes ont été arrêtés à des points de contrôle ou ont été sortis de leurs maisons afin d’être exécutés, généralement d’une balle dans la tête », selon Brian Castner est chercheur en crimes de guerre à Amnesty International.

Un « cas isolé » ?

Les Hazaras constituent l’essentiel de la minorité chiite du pays, méprisée par les extrémistes sunnites qui les considèrent comme des hérétiques. « Deux des hommes exécutés avaient des troubles psychiatriques. Toutes les personnes exécutées étaient des civils. Ce n’étaient pas des soldats et ils ne travaillaient pas pour le gouvernement », rajoute le chercheur.

L’une des victimes aurait été accusée de travailler pour le gouvernement à cause d’une somme d’argent sur lui. Mais « Il s’agissait de toutes ses économies qu’il essayait de sauver lorsque les talibans ont pris le village. Et pour cela, il a été torturé et exécuté », selon M. Castner.

L’arrivée au pouvoir des talibans fait craindre à cette minorité originaire des plateaux du centre du pays de nouvelles persécutions, même si les talibans ont promis de se montrer cléments envers tous leurs anciens ennemis. Mais selon Brian Castner, il ne s’agit sûrement pas d’un « cas isolé ». « Ce qui est difficile, c’est que la plupart des zones rurales n’ont plus Internet. Donc pour l’instant, nous ne savons pas ce qui se passe dans le reste du pays », explique-t-il.

Source : RFI

MaliwebInternational
Avec le retour des talibans au pouvoir, beaucoup de Hazaras ont peur pour leur vie. Un récent rapport d’Amnesty International a révélé que des talibans étaient responsables du meurtre de neuf Hazaras au début du mois de juillet 2021, dans le village de Mundarakht, au sud-ouest du pays.   En Afghanistan, la...