La commission spéciale de la Chambre des représentants a lancé des convocations pour six proches de l’ancien président américain Donald Trump. De nouvelles assignations à témoigner dans l’enquête parlementaire sur l’attaque du Capitole qui a eu lieu le 6 janvier dernier.

Avec notre correspondant à WashingtonGuillaume Naudin

Les neuf membres de la commission spéciale l’ont dit à plusieurs reprises, ils ont l’intention d’aller au bout des choses, au bout de leur enquête sur l’attaque du 6 janvier.

Dans cette nouvelle vague de convocations, ils s’intéressent particulièrement aux conseillers de Donald Trump qui ont affirmé que l’élection de Joe Biden était entachée de fraudes ou qui se sont efforcés de trouver un moyen de faire annuler le résultat.

Le clan Trump toujours silencieux

Parmi eux, entre autres, Bill Stepien, directeur de campagne de Donald Trump ou son ancien conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn. Ils sont appelés à fournir des documents avant la fin du mois et à répondre aux questions de la commission au début du mois de décembre. Leur réaction sera intéressante. Peut-être attendront-ils de savoir ce qui arrivera à ceux concernés par les premières assignations.

Le clan Trump n’est jusqu’ici pas vraiment coopératif. L’ancien conseiller politique Steve Bannon a refusé de se soumettre à l’assignation et il encourt maintenant des poursuites criminelles. Quant à l’ancien président, il a demandé à un juge de bloquer la transmission par les archives nationales des documents demandés par la commission.

 Source : RFI

MaliwebInternational
La commission spéciale de la Chambre des représentants a lancé des convocations pour six proches de l’ancien président américain Donald Trump. De nouvelles assignations à témoigner dans l’enquête parlementaire sur l’attaque du Capitole qui a eu lieu le 6 janvier dernier. Avec notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin Les neuf membres de...