Dans le cadre de l’atteinte de son  objectif de zéro émission nette d’ici 2050, d’une manière inclusive et équitable, l’administration Biden-Harris, a, à travers son département des Transports, misé sur une réduction des déplacements. Elle envisage d’offrir autant d’options que possible afin que les gens aient des infrastructures cyclables améliorées, des infrastructures piétonnes améliorées, des rues plus complètes.

Cette troisième conférence virtuelle s’est tenue vendredi 14 mai 2021. Elle  a été animée par Andrew Wishnia, sous-secrétaire adjoint à la politique climatique au bureau du Secrétaire adjoint à la politique des transports du département américain des Transports. Ce département ambitionne d’offrir des options de transport en commun, notamment, des options pour le rail et d’autres formes de transport moins émettrices de carbone. Il pense aussi à l’électrification des transports, les stratégies de tarification routière et une meilleure utilisation des terres. En effet, le Président Joe Biden a formulé une vision très claire et transformatrice pour l’infrastructure de transport américaine. Il s’agit des investissements transformateurs à tous les niveaux pour le rail, les ports, les aéroports, les routes et les ponts. « Ainsi, nous avons un financement qui est envisagé non seulement pour les routes et les ponts, mais aussi pour les réparer. Pour s’assurer que la résilience est intégrée dans tout ce que nous faisons dans le cadre du projet processus de livraison.  Nous avons un fonds de 50 milliards de dollars pour des projets d’infrastructure dans l’ensemble du gouvernement, y compris au ministère des Transports, et nous réfléchissons également à des stratégies de résilience et d’adaptation dans le cadre de tous nos programmes », explique, Andrew Wishnia.

Le conférencier a aussi parlé d’un fonds de 174 milliards de dollars pour l’électrification des transports. « Vraiment, c’est un effort pour stimuler autant l’échelle d’électrification des transports et réduire les émissions afin d’atteindre nos objectifs de zéro net », dit-il. Il estime qu’il y a le plan américain pour l’emploi qui promeut et réalise le genre de gains climatiques que nous recherchons tous, y compris les politiques liées aux carburants d’aviation durables. A l’en croire, le département accorde une grande importance aux carburants à haute intégrité qui répondent aux normes qui étaient à l’Oaci et à l’Omi, à la fois dans l’espace aérien et l’espace maritime pour faire avancer ce programme et soutenir ce type de normes. C’est donc ce que nous avons fait, ajoute-t-il, en priorisant les investissements et en travaillant avec nos partenaires sur et en dehors de la Colline pour adopter le programme du Président en ce qui concerne la législation sur les infrastructures, puis en travaillant de manière administrative et réglementaire ainsi qu’en mettant en place un processus architecture qui peut répondre au moment et qui institutionnalise et intègre vraiment les pratiques climatiques, donc quelle que soit la prochaine administration, nous avons bien fait pour le peuple américain et – en inventant vraiment beaucoup des réformes, a-t-il conclu.

Ibrahima Ndiaye

Source: Mali trubine
MaliwebInternational
Dans le cadre de l’atteinte de son  objectif de zéro émission nette d’ici 2050, d’une manière inclusive et équitable, l’administration Biden-Harris, a, à travers son département des Transports, misé sur une réduction des déplacements. Elle envisage d’offrir autant d’options que possible afin que les gens aient des infrastructures cyclables améliorées,...