Investing.com – Le pétrole a reculé depuis ses sommets de début juin, mais reste fermement ancré au-dessus de 100$, et continue d’afficher une tendance technique haussière, dans un contexte fondamental où de nombreux facteurs pourrait relancer la hausse vers de nouveaux sommets.

Un des catalyseurs clés qui pourrait faire s’envoler encore davantage les prix du pétrole concerne les représailles potentielles de la Russie si le G7 parvient à mettre en place un mécanisme de plafonnement du prix du pétrole russe, comme cela a été récemment évoqué.

Dans une note d’analyse publiée ce weekend, les analystes ont abordé ce sujet, débouchant sur des prévisions fortement haussières pour le pétrole dans un tel scénario :

“Le risque le plus évident et le plus probable avec un plafonnement des prix est que la Russie pourrait choisir de ne pas participer et de riposter en réduisant ses exportations” ont écrit les analystes de la banque.

“Il est probable qu’elle puisse riposter en réduisant la production pour infliger une douleur à l’Occident. L’étroitesse du marché mondial du pétrole est du côté de la Russie” poursuivent-ils.

En ce qui concerne l’impact sur les prix du pétrole, les analystes JP Morgan ont estimé qu’une réduction de 3 millions de barils de l’offre quotidienne ferait grimper le prix de référence du brut à Londres à 190 dollars.

La banque estime par ailleurs que dans le pire des cas, une réduction de 5 millions de barils pourrait se traduire par un prix du brut “stratosphérique” de 380 $.

Source: https://fr.investing.com/
MaliwebInternational
Investing.com – Le pétrole a reculé depuis ses sommets de début juin, mais reste fermement ancré au-dessus de 100$, et continue d’afficher une tendance technique haussière, dans un contexte fondamental où de nombreux facteurs pourrait relancer la hausse vers de nouveaux sommets. Un des catalyseurs clés qui pourrait faire s’envoler encore davantage...