Ancien cadre du polisario Lhaj Barikalah,  avait servi de représentant en Amérique Latine et en Espagne.

Lhaj Barikalah, en créant le MSP, s’est désolidarisé du polisario à cause de la mauvaise gestion, du clanisme, du tribalisme et du totalitarisme politique qui caractérisent ses dirigeants, qui s’enrichissent sur le dos des sahraouis des camps par le détournement des aides humanitaires et le trafic en tout genre.

Le MSP dénonce le caractère terroriste du front Polisario, la répression exercée contre les opposants politiques au sein des camps, l’absence de la liberté d’expression et du droit à l’information ainsi que d’autres violations des droits de l’homme.

Le MSP est une nouvelle force politique sahraouie indépendante qui aspire à devenir un autre point de référence et à contribuer à trouver une solution pacifique au conflit du Sahara. Le MSP remet, donc, en cause la représentativité de la population sahraouie devant la communauté internationale.

Le MSP mise sur le dialogue et les négociations pour atteindre une solution au conflit du Sahara. Il cherche une voie intermédiaire entre les solutions proposées par le Maroc et le polisario.

Le MSP incite les dirigeants du polisario, ainsi que ceux de tous les mouvements politiques, courants et organisations sahraouies, à établir un dialogue afin de coordonner une stratégie commune pour parvenir à une solution pacifique et viable du conflit.

Le MSP demande l’implication des organisations et instances internationales  en faveur de la paix au Sahara.

MaliwebInternational
Ancien cadre du polisario Lhaj Barikalah,  avait servi de représentant en Amérique Latine et en Espagne. Lhaj Barikalah, en créant le MSP, s’est désolidarisé du polisario à cause de la mauvaise gestion, du clanisme, du tribalisme et du totalitarisme politique qui caractérisent ses dirigeants, qui s’enrichissent sur le dos des...