C’est officiel, la population de quatre ex-régions de l’Ukraine vient de se prononcer de manière écrasante pour leur entrée dans la fédération de Russie… Adhésion à la Russie : 93% pour le « oui » dans la région de Zaporojié, 87% dans celle de Kherson.

 

De l’avis des observateurs internationaux présents, le scrutin s’est déroulé de manière « parfaitement conforme aux normes généralement acceptées » et avec un « haut niveau d’activité des citoyens ».

« Ces scrutins « correspondent à tous les critères de la démocratie », estime l’observateur espagnol Fernando Moragon. « L’Occident ne peut pas imaginer ce qui se passe en réalité. Chez eux, nous observons un déclin de la démocratie, et ce que nous voyons ici, c’est de la véritable démocratie », a-t-il déclaré lors d’un point-presse ».

Mais il n’y a pas que la démocratie bourgeoise « modèle » occidentale qui prenne l’eau à cette occasion… Washington (qui s’est montré si bien intentionné tout au long du projet Nordstream 2 a peut-être déjà adopté son ultime sanction contre la Russie : le sabotage de Nordstream 1 et 2 ! N’en déplaise au sinistre clown narcomane de Kiev qui accuse ce soir la Russie d’avoir elle-même mené ces sabotages alors qu’il lui suffisait de couper les vannes !!!….

« La destruction qui s’est produite le même jour simultanément sur deux conduites des gazoducs du système Nord Stream est sans précédent. Il n’est pas encore possible d’estimer le calendrier de la restauration de l’infrastructure de transport de gaz », a précisé Nord Stream AG. L’un des incidents s’étant déroulé dans la zone économique exclusive du Danemark, et l’autre dans celle de la Suède, les autorités de ces pays n’ont pas fait part des causes des fuites. La police suédoise a ouvert une enquête préliminaire sur un possible sabotage. Conséquences. Le centre sismologique a expliqué que dans la zone des fuites, de fortes explosions ont été enregistrées, et des images ont été diffusées par des médias locaux ».

Ainsi il y a plus que jamais de l’eau dans le gaz entre la Russie et l’Occident, ce dernier (en particulier sur le continent européen) devant se préparer, plus encore après ce sabordage du radeau de la méduse atlantiste, à un hiver 2022-2023 énergétiquement particulièrement périlleux, prélude d’un hiver économique et social beaucoup plus long… « Winter is coming » !…

Vincent Gouysse,

Source : Le grand soir