L’ancien vice-président du Sénat nigérian, Ike Ekweremadu, et sa femme, Nwanneka Ekweremadu, ont été arrêtés au Royaume-Uni et inculpés ce jeudi 23 juin de conspiration pour avoir fait venir un enfant à Londres afin de prélever ses organes, a annoncé la police britannique.

Beatrice Nwanneka Ekweremadu, une femme de 55 ans, et Ike Ekweremadu, un homme de 60 ans, tous de nationalité nigériane, sont accusés de complot en vue d’organiser et/ou faciliter le voyage d’une personne en vue de son exploitation, dans ce cas de prélèvement d’organes. Ils ont tous deux été placés en détention provisoire et comparaîtront devant le tribunal d’Uxbridge, à l’ouest de Londres, jeudi.

Ces inculpations font suite à une enquête de la police métropolitaine de Londres, alertée en mai de potentielles infractions à la législation sur l’esclavage. L’enfant a été placé en sécurité. La police n’a pas non plus donné le sexe de l’enfant.

Ekweremadu, membre du Parti démocratique populaire

Ekweremadu – qui est sénateur depuis 2003 et a rempli trois mandats de vice-président du Sénat nigérian de 2007 à 2019 – était avocat avant d’entrer en politique. Lui et sa femme sont tous deux des personnalités très en vue au Nigéria. Ces allégations horribles font suite à une enquête menée par l’équipe des crimes spécialisés de Scotland Yard, qui s’occupe des délits graves dans la capitale anglaise. Les policiers ont lancé leur enquête le mois dernier, ce qui a conduit à l’arrestation du duo après que la police a été alertée de possibles crimes commis en vertu de la législation sur l’esclavage moderne.

 

Source: beninwebtv

MaliwebInternational
L’ancien vice-président du Sénat nigérian, Ike Ekweremadu, et sa femme, Nwanneka Ekweremadu, ont été arrêtés au Royaume-Uni et inculpés ce jeudi 23 juin de conspiration pour avoir fait venir un enfant à Londres afin de prélever ses organes, a annoncé la police britannique. Beatrice Nwanneka Ekweremadu, une femme de 55 ans,...