La Russie a affirmé, le mercredi 3 août, avoir détruit un dépôt d’armes étrangères dans la région de Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine, une région frontalière de la Pologne rarement touchée par des frappes de Moscou.

 

« Des missiles russes de haute précision » ont détruit près de Radekhiv, dans la région de Lviv, un « dépôt d’armes et de munitions étrangères qui ont été livrées au régime de Kiev depuis la Pologne », a indiqué l’armée russe dans un communiqué, cité par l’AFP.

Les forces russes disent également avoir détruit quatre dépôts de munitions, dont un dans la région de Mykolaïv et trois dans la région de Donetsk, dans l’est de l’Ukraine, ainsi qu’un dépôt de carburants dans la région de Mykolaïv, selon la même source.

L’armée russe affirme par ailleurs avoir tué plus de 50 soldats ukrainiens lors d’une frappe ayant visé Mykolaïvka, dans la région de Donetsk.

En juin dernier, Moscou avait affirmé avoir détruit un dépôt d’armes livrées par l’Otan dans l’ouest de l’Ukraine.

Pour rappel, la Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire visant à «dénazifier» et désarmer l’Ukraine.

Moscou a fait valoir la nécessité de protéger les populations du Donbass, les autorités locales étant en conflit avec Kiev depuis 2014.

Le président russe Vladimir Poutine a également pointé la menace que représenterait l’afflux d’armes depuis les pays de l’OTAN et la constitution en Ukraine d’une «anti-Russie» sous contrôle étranger. Kiev et ses alliés occidentaux dénoncent quant à eux une guerre d’invasion.

Ces derniers ont multiplié ces derniers mois les sanctions économiques et diplomatiques anti-russes ainsi que les livraisons d’armes aux autorités ukrainiennes.

Source : Almanar.com

MaliwebInternational
La Russie a affirmé, le mercredi 3 août, avoir détruit un dépôt d’armes étrangères dans la région de Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine, une région frontalière de la Pologne rarement touchée par des frappes de Moscou.   « Des missiles russes de haute précision » ont détruit près de Radekhiv, dans la région...