A l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la première édition de Huawei ICT Competition au Mali, le Directeur Général de Huawei Mali Monsieur August DONG s’est entretenu avec L’Indépendant pour expliquer les avantages et modalités d’une telle formation. Huawei est implanté dans le pays depuis 2008. Le leader des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) est sur le continent depuis plus de vingt ans, pour accompagner les gouvernements et les populations vers une économie toujours plus digitalisée. Au Mali, il s’engage auprès de plusieurs universités pour former la jeune génération à ces métiers d’avenir.

 

Quelle est l’importance de l’Afrique, et plus spécifiquement de l’Afrique de l’Ouest, pour votre groupe ?

Depuis vingt ans que nous sommes en Afrique, nous avons pu constater à quel point l’Afrique de l’Ouest était une locomotive du continent au niveau du secteur numérique. En effet, selon un rapport de GSMA (association internationale représentant les intérêts de plus de 750 opérateurs et constructeurs de téléphonie mobile de 220 pays du monde), les technologies et les services mobiles ont généré en 2018 une valeur économique de 52 milliards de dollars (8,7% du PIB) en Afrique de l’Ouest, chiffre qui atteindra près de 70 milliards de dollars (9,5% du PIB) d’ici 2023. C’est une dynamique que nous accompagnons dans la sous-région en Afrique, pour qu’elle bénéficie aux États et aux populations. C’est une zone stratégique pour nous, avec des économies parmi les plus dynamiques du continent africain.

Depuis combien de temps Huawei est-il implanté au Mali ?

Nous sommes en Afrique depuis plus de vingt ans et au Mali depuis 2008. Nous sommes heureux de coopérer main dans la main avec le pays, qui a pour ambition de se placer dans une dynamique forte de développement du secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Comme le Ministre de la Communication, de l’Économie Numérique et de la Modernisation de l’Administration Son Excellence Monsieur Harouna Mamadou TOUREH l’a rappelé lors de la cérémonie d’ouverture de Huawei ICT Competition Mali, les pays qui ont eu un développement et une croissance forts ces dernières années dans la région sont ceux qui ont mis les TIC comme moteur de développement de leur économie.

C’est la première fois que Huawei ICT Competition s’ouvre au Mali. Pouvez-vous nous expliquer les avantages de ce programme pour les étudiants maliens ?

En Afrique, comme ailleurs depuis la pandémie de la Covid-19, l’économie digitale s’est imposée rapidement. Cela comporte de nombreux points positifs, car développer les technologies de l’information et de la communication (TIC), c’est faciliter l’enseignement à distance, en créant un écosystème digital qui réduit la fracture numérique et qui permet à la jeunesse de bénéficier de technologies de pointe. Les TIC sont un accélérateur formidable pour l’entreprenariat dans le pays et Huawei ICT Competition va participer à cette dynamique. Huawei ICT Competition, c’est un évènement destiné aux étudiants de l’enseignement supérieur du monde entier, dans le but de promouvoir la croissance de l’écosystème des talents en TIC. Ici au Mali, cette compétition va s’adresser aux étudiants en cours d’étude des Institutions d’Enseignements Supérieurs du Mali. Ils vont pouvoir devenir incollables sur le cloud, l’intelligence artificielle, les datas… et ils auront l’opportunité d’intégrer des programmes d’échange (Seeds for the Future) et des stages au sein de grandes entreprises spécialisées dans les TIC.

Quelles sont les prochaines échéances concernant ce programme ?

Après la compétition préliminaire, une formation de deux semaines est proposée. Après la formation et l’examen de Huawei Certification, les 50 meilleurs étudiants participeront à une compétition nationale. En même temps, deux universités maliennes seront certifiées comme Huawei ICT Académies grâce aux scores de leurs étudiants. Cette première édition est je l’espère le début d’une longue série !

Avez-vous d’autres programmes initiés par Huawei pour favoriser l’émergence de nouveaux talents spécialisés dans les TIC au Mali ?

Le programme phare de Huawei à destination des jeunes étudiants s’appelle « Seeds for the Future ». Dans ce programme, Huawei sélectionne chaque année d’excellents étudiants dans chaque pays où il est implanté, comme ici au Mali, et leur prépare un voyage en Chine afin de visiter des sites importants, y compris celui de notre groupe à Shenzhen. Depuis 2014, 1000 jeunes africains de 33 pays ont pu prendre part à ce programme d’excellence. Depuis 2019, 39 étudiants maliens ont bénéficié du programme (9 sont allés en Chine en 2019).  A cause de la situation sanitaire actuelle, les voyages sont pour l’instant limités et pour assurer la santé de chacun, Huawei propose aux étudiants des cours et des visites en lignes.

Huawei a également le programme ICT Academy, qui existe dans plus de 400 universités sur le continent, dans 17 pays. Ce programme vise à développer les jeunes talents en collaboration avec des établissements d’enseignement suprérieur. Nous comptons collaborer avec deux écoles maliennes cette année pour ce programme.

Pour conclure, Huawei espère soutenir le Mali dans sa politique de développement des jeunes talents en TIC, qui joueront un rôle important dans la promotion de l’économie numérique.

Source: l’Indépendant

MaliwebInterviews
A l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la première édition de Huawei ICT Competition au Mali, le Directeur Général de Huawei Mali Monsieur August DONG s’est entretenu avec L’Indépendant pour expliquer les avantages et modalités d’une telle formation. Huawei est implanté dans le pays depuis 2008. Le leader des Technologies de...