La Cour d’Assises a ouvert sa 2ème session ordinaire, ce 23 août 2021 à Bamako. 106 affaires sont au rôle et elles concernent 182 accusés dont 106 détenus provisoires. Cette session ne connaîtra pas les affaires terroristes et les crimes économiques et financiers. Une dernière session spéciale sera organisée cette année pour connaître de ces affaires.

Les affaires à l’ordre du jour de la présente vont des infractions contre les biens, aux crimes de sang, en passant par les infractions contre les mœurs. On dénombre ainsi 10 cas d’assassinats, 6 meurtres, 16 coups mortels, 2 parricides, 2 infanticides, 12 viols, 10 pédophilie, 21 vols qualifiés, 14 faux et usages de faux, 7 traites des personnes, 2 incendies volontaires et un enlèvement de personne.

Le constant est que les crimes de sang et les vols qualifiés sont en nette hausse. Ces derniers en plus de porter atteinte aux biens portent gravement atteinte aux personnes y compris à leurs vies. Situation exacerbée par l’insécurité sur les routes où des voyageurs sont régulièrement attaqués et dépouillés de leurs biens sous la menace de diverses armes.

La grande majorité des affaires concerne des détenus provisoires, une volonté de désengorger les prisons qui comptent environ 3 000 détenus provisoires. Une violation manifeste du principe de la présomption d’innocence et aussi la pénalisation à outrance des affaires, selon les spécialistes.

Fatoumata Maguiraga

 

Source: journaldumali

MaliwebJustice malienne
La Cour d’Assises a ouvert sa 2ème session ordinaire, ce 23 août 2021 à Bamako. 106 affaires sont au rôle et elles concernent 182 accusés dont 106 détenus provisoires. Cette session ne connaîtra pas les affaires terroristes et les crimes économiques et financiers. Une dernière session spéciale sera organisée...