Décidément, Boubou Cissé a été un ministre de l’économie et des finances très généreux envers les sociétés qui ont pignon sur rue. Chaque jour qui passe, on découvre l’ampleur des dégâts qu’il a causé dans les finances publiques de notre pays lors de son passage à l’hôtel des finances. Si ce ne sont pas des exonérations indus qu’il leur accorde, ce sont des marchés surfacturés ou bien des paiements de pénalités dont il les dispense totalement. Oui à moitié, comme c’est le cas de deux marchés attribués à la maliennes de l’automobile d’un montant de total de 2 371 214 000 FCFA ; de de deux marchés attribués à Linco automobile d’un montant de total de 132000000fcfa et d’un autre à CFAO motors de 542000000 FCFA.tous ces marchés attribués en 2015 ont été livrés beaucoup plus tard entraînant du coup des pénalités de retard d’un montant de 245576382 FCFA soit au taux de 0,0004% du montant total des marchés cités plus haut.


Ainsi la malienne de l’automobile devrait payer des pénalités de 163193982 CFA Linco automobile 40 382000 FCFA et CFAO motors 42 millions, pile poil! La première nommée c’est à dire la Malienne de l’automobile a accusé un retard de 145 jour pour le marché numéro 829/ DGMP DSP 2015 et de 233 jours soit près de 7 mois pour le marché numéro 982 DGMP DSP 2015 pour la livraison des 03 Mercedes blindés S 500 et d’une Mercedes E 300 destinées à la présidence de la République ( sur ) facturées à 1,8 milliards de CFA plus la livraison d’une autre Mercedes de 542 millions de FCFA destinée à la primature Linco automobile a accusé un retard de 47:et de 48 jours ( marchés N 863 et 832/ DGMP DSP 2015) pour livrer les 30 Minibus Multivan Highine commandées pour la présidence de la République d’un coût total de 1,38 milliards de FCFA. Quand à CFAO automobile, elle a accusé un retard de 200 jours , pour livrer une Mercedes s 500 surfacturée , elle aussi à 542 millions. Mais au lieu d’exiger les 245,5 millions de pénalités que ces trois sociétés devraient régler comme l’exige le code des marchés publics au Mali. Les dirigeants des trois sociétés qui s’entendent avec Boubou Cissé comme larons en foire ont écrit à ce dernier à sa demande à sa demande selon les mauvaises langues pour lui demander la remise totale des dits pénalités . Magnanime, le tout puissant ministre de l’économie et des finances de l’époque , dans sa réponse en date du 23 février 2017 , leur a accordé : ”compte tenu de la spécificité du sommet ( Afrique France) ne Souriez surtout pas et des arguments évoqués , remise partielle de 50% sur les montants des pénalités ; il leur a donc fait un rabais de 122 millions . Un cadre de l’hôtel des finances qui a requis l’anonymat a dit au sphinx que boubou Cissé a fait ce geste dans le seul but d’aider les dits sociétés sans arrière pensée
Sans attendre le moindre renvoi d’ascenseur ? Rien n’est moins sûr
Dans tous les cas , c’est e trésor public dont il se devait de protéger les intérêts qui en prend un sacré coup . Comme toujours
Les mêmes mauvaises langues disent que c’est à travers ces cabrioles comptables que l’ex premier ministre et ex ministre de l’économie et des finances s’est constitué un matelas financier qui lui permet de briguer le suffrage de ses compatriotes à la future présidentielle de 2020 .Source: Le sphinx

MaliwebCorruption malienneMalijetMaliweb Malijet Maliactu
Décidément, Boubou Cissé a été un ministre de l'économie et des finances très généreux envers les sociétés qui ont pignon sur rue. Chaque jour qui passe, on découvre l'ampleur des dégâts qu'il a causé dans les finances publiques de notre pays lors de son passage à l'hôtel des finances....