Le Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA), un mouvement politique et militaire touareg, a annoncé jeudi soir avoir tué une trentaine de terroristes de l’Etat islamique au Grand Sahara (EIGS) au cours des affrontements dans la région de Ménaka au Mali.

Les affrontements ont éclaté lorsque des hommes armés, affiliés à Daesh/EIGS, ont attaqué le 22 mai dernier les villages d’Emiss-Emiss et d’Inekar-est, dans la région de Ménaka, vers la frontière avec le Niger, a indiqué le MSA dans un communiqué publié jeudi soir, ajoutant que l’intervention des combattants du MSA avait mis fin au massacre contre les populations civiles et permis de mettre en déroute les terroristes.

“A Emiss-Emiss où se trouvent les forces du MSA, les assaillants ont été mis en déroute avec une trentaine de morts dans leur rang. Des prisonniers (ont été) pris, du matériel roulant et des armes ont également été récupérés”, précise le communiqué, ajoutant que le MSA avait perdu trois combattants dans ces affrontements.

A Inekar-est où il n’y avait que des civils, ”les terroristes ont procédé à l’exécution sommaire de plusieurs personnes civiles, dont des personnes âgées”, a indiqué le MSA, déclarant que ces “terroristes” qui s’en prennent aux populations civiles venaient notamment du Nigeria et du Niger.

Dans le communiqué, le MSA a appelé la division des droits de l’homme de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), les organisations des droits de l’homme, ainsi que toutes les autorités compétentes à “diligenter une enquête pour traduire les auteurs de ces crimes devant les juridictions compétentes”.

Le MSA a aussi demandé aux gouvernements du Mali et du Niger, ainsi qu’aux mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, de tout mettre en œuvre pour endiguer cette vague de crimes de masse qui est en train, en plus de décimer les populations, de détruire l’économie locale à travers le vol de bétail.

Lundi dernier, le MSA avait signalé que des combats l’opposaient depuis la veille à des individus armés affiliés à l’EIGS dans la région de Ménaka.

Source: Agence de presse Xinhua
MaliwebCommuniqué de presseMalijet
Le Mouvement pour le Salut de l'Azawad (MSA), un mouvement politique et militaire touareg, a annoncé jeudi soir avoir tué une trentaine de terroristes de l'Etat islamique au Grand Sahara (EIGS) au cours des affrontements dans la région de Ménaka au Mali. Les affrontements ont éclaté lorsque des hommes armés,...