Les affaires des voleurs de la République continuent de prospérer en leur absence

Au Mali, nous avons plus besoin de justice que de démocratie. les juges du Pôle économique et financier de Bamako ont ouvert des poursuites contre les personnes impliquées dans le dossier de l’achat d’équipements militaires, beaucoup ont pris la poudre d’escampette. Parmi, ces personnes figurent, l’ancien ministre de la Défense et des Anciens combattants, Tiéman Hubert Coulibaly. Il a fui sans destination fixe.


Cependant, ses affaires prospèrent à Bamako à travers la Société d’assistance aéroportuaire du Mali (ASAM), une Société étatique usurpée par Tiéman Hubert et ses parrains politiques, l’ancien député, Karim Keïta, le fils de l’ancien président Ibrahim Boubacar Kéita (IBK), en fuite. Ces Sociétés de prête-noms, gagnent encore tous les marchés publics sous la transition, dont le slogan est la refondation. De qui se moque-t-on ?

Source: L’inter de Bamako

 

MaliwebCorruption malienneJustice malienneMalijet
Les affaires des voleurs de la République continuent de prospérer en leur absence Au Mali, nous avons plus besoin de justice que de démocratie. les juges du Pôle économique et financier de Bamako ont ouvert des poursuites contre les personnes impliquées dans le dossier de l’achat d’équipements militaires, beaucoup ont...