L’Afrique est devenue malheureusement le continent des coups d’Etat ridicules. Et on ne devrait pas s’en réjouir assez souvent. Les coups d’Etat répétitifs sont éloignés des solutions à la gouvernance en Afrique. L’exemple récent est celui du Mali. Un an après, nous sommes au même stade. Et celui perpétré en Guinée par le colonel Mamady Doumbouya contre Alpha Condé est la rançon de la vengeance et de la traitresse. 

 

Le patron des forces spéciales guinéennes (une unité créée par Alpha Condé), Mamady Doumbouya, n’a pas fait le coup d’Etat parce que la Guinée est mal gouvernée ou parce que les Guinéens manquent d’eau et d’électricité. Mais, tout simplement par la volonté d’un homme (forgé d’ailleurs par Alpha Condé) qui est animé par la rancune et la vengeance contre celui qui lui a tout donné. Le coup d’Etat perpétré contre Alpha Condé en Guinée est tout simplement ridicule. Car la Guinée, malgré ce qu’on peut reprocher au Président Condé de vouloir s’éterniser au pouvoir, avait réussi quelques exploits en matière d’infrastructures, des réformes politiques, la lutte contre la pauvreté. Pour preuve, en 2000,  selon les chiffres de la Banque mondiale, l’IB qui était de  2 milliards 995 millions de FCFA est passé à 6 milliards 785 millions en 2010. Le montant a atteint 15 milliards 681 millions de FCFA.

Le taux d’alphabétisation était de 58.22% en  2000, 87.28% en 2010 et 91% en 2016.  Et quant au NB, c’était 360 US dollars en 2000, 680 US dollars en 2010 et 1.020 dollars en  2020.

En ce qui concerne l’accès à l’électricité, le taux était de 16% en 2000, 26% en 2010 et 42% en 2019. Certes, c’est insuffisant au regard de l’énormité du retard accumulé depuis 1958. Mais au lieu de mettre en mal cet élan par un coup de force ridicule, il fallait le soutenir. Hélas! C’est un recul.

Le problème de la croissance en Afrique est qu’elle évolue avec la corruption et une sorte de politisation de l’administration publique. Cela a des explications culturelles. Et les exemples sont légions dans la sous-région. Si les changements de régime par la force étaient aussi efficaces la Guinée et le Mali seraient au rang des pays les mieux gérés de la région. Revoyons les approches et nous trouverons  les modèles adaptés pour nos Etats. Pour l’instant, nous condamnons ce qui se passe en Guinée.

L’œil d’Horus

Source : Le Démocrate

MaliwebMaliweb Malijet Maliactu
L’Afrique est devenue malheureusement le continent des coups d’Etat ridicules. Et on ne devrait pas s’en réjouir assez souvent. Les coups d’Etat répétitifs sont éloignés des solutions à la gouvernance en Afrique. L’exemple récent est celui du Mali. Un an après, nous sommes au même stade. Et celui perpétré...