Depuis quelques décennies, l’impact des fluides frigorigènes sur l’environnement est devenu un enjeu majeur. En effet, de par la présence de fuites au niveau du circuit frigorifique, la responsabilité de ces fluides dans la destruction de la couche d’ozone et l’augmentation de l’effet de serre n’est plus à démontrer. C’est dans le but d’amoindrir ce phénomène que l’Association Malienne des Acteurs de la Réfrigération et de la Climatisation, avec l’appui du projet Ozone, a initié une formation, le samedi 17 juillet 2021 à l’ECICA. Ladite formation était destinée aux membres de l’association. Son but était de les informer sur les impacts des fluides frigorigènes sur l’environnement afin d’adopter des techniques permettant d’amoindrir leurs effets.

A l’ouverture des travaux de l’atelier, le président de l’Association Malienne des Acteurs de la Réfrigération et de la Climatisation, Chiaka Traoré, a fait savoir que cette formation sera une occasion pour ses membres qui, pour la plupart, ignorent l’impact de leur travail sur l’environnement et d’adopter des méthodes rentrant dans le cadre de la préservation de l’environnement qui, à ses yeux, est primordiale pour la génération future. Il a annoncé qu’avec l’aval de leur partenaire Ozone, qui est un projet du ministère de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable de lutte contre les effets des changements climatiques, ils se battront pour avoir d’autres séances de formation du genre afin d’être des acteurs majeurs de lutte contre les effets des changements climatiques. Quant au formateurs Lassine Katilé, Il a énoncé que les fluides frigorigènes constituent un véritable danger pour l’environnement. Que ce soit en conception, en rénovation ou même en maintenance, les fuites de fluides sont donc à éviter, prévient-il. « Cette formation permettra de retracer l’histoire de l’impact de leur pratique sur les changements climatiques et d’adopter des mesures préventives », a-t-il indiqué. Il a informé que de nouveaux gaz dangereux sont en train d’envahir le marché africain et ont commencé à faire des dégâts dans certains pays de la sous-région. Cette formation, pour lui, sera une aubaine pour les acteurs maliens du domaine d’être alertés afin d’éviter les conséquences néfastes non seulement sur l’environnement, mais aussi  sur la population. Notons que c’est une soixantaine de frigoristes qui prennent part à cette formation.

Moussa Samba Diallo

Source: Le Républicain- Mali

MaliwebMaliweb Malijet Maliactu
Depuis quelques décennies, l'impact des fluides frigorigènes sur l'environnement est devenu un enjeu majeur. En effet, de par la présence de fuites au niveau du circuit frigorifique, la responsabilité de ces fluides dans la destruction de la couche d'ozone et l'augmentation de l'effet de serre n'est plus à démontrer....