Pour non-paiement des frais scolaires et des demi-bourses d’une grande majorité des établissements au titre de l’année 2021-2022, l’association des écoles privées agréées du Mali (AEPAM) est en grève de 72 heures depuis le lundi 9 mai.
Le 4 mai dernier et 6 mai, les secrétaires généraux de l’AEPAM de Bougouni et de Sikasso, ont respectivement, adressé des préavis de grève à leurs directeurs d’académie d’enseignements respectifs.

D’après les différentes correspondances que nous avons chacune une copie, les motifs de ce préavis de grève local des établissements secondaires privés laïcs des deux académies, s’expliquent par le non-respect de l’Arrêté interministériel N 2017-1207/MEF-MEN-SG du 28 avril 2017 en son article 3, le non-paiement total jusqu’à ce jour des frais scolaires, l’échec des différentes médiations demandées avec l’administration générale, le gouvernorat, la préfecture, la mairie, le Conseil de cercle de Bougouni, l’échec de tous les entretiens de l’AEPAM de Sikasso, avec les collectivités et les services centraux de l’Etat.
C’est avec toutes ces raisons que l’AEPAM de Sikasso et de Bougouni ont entamé une grève de 72 heures depuis le lundi dernier, avec l’arrêt des cours dans toutes les écoles secondaires, fondamentales et préscolaires de l’Académie de Bougouni et de Sikasso, y compris ceux qui sont totalement payés.


Ces lettres indiquent qu’après les 72 heures sans suite, que la grève sera illimitée, jusqu’au paiement intégral des frais scolaires et demi-bourses de l’année scolaire 2020-2021 dans les établissements
L.B
Source : Mali-Horizon

MaliwebEducation malienneMaliweb Malijet Maliactu
Pour non-paiement des frais scolaires et des demi-bourses d’une grande majorité des établissements au titre de l’année 2021-2022, l’association des écoles privées agréées du Mali (AEPAM) est en grève de 72 heures depuis le lundi 9 mai.Le 4 mai dernier et 6 mai, les secrétaires généraux de l’AEPAM de...