Le Syndicat national de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (SNESUP) a déposé, le mardi 13 juillet 2021, sur la table du gouvernement, un préavis de grève de 48heures, allant du mardi 27 au mercredi 28 juillet 2021, et de 72heures, allant du mardi 3 au jeudi 5 août 2021. Ce préavis de grève portant sur 5 points de revendications, précise Dr. Abdou Mallé, secrétaire général du SNESUP, fait suite à une réunion tenue, le vendredi 9 juillet 2021, par le Comité Exécutif du SNESUP avec les Secrétaires Généraux des 31 comités. Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Pr Amadou Kéita, a pris la menace très au sérieux. Il a pris langue le lendemain, c’est-à-dire, le 14 juillet 2021, avec le secrétaire général du SNESUP, Dr. Abdou Mallé, et ses camarades, pour décrisper la situation.

«Madame le Ministre du Travail de la Fonction Publique et du Dialogue Social, nous, SNESUP, Vu la Constitution ; Considérant la lenteur artificielle dans I’ application des points 2 et 4 du Protocole d’accord du 18 mai 2017 ; Constatant le retard dans la mise en œuvre  du Procès verbal de conciliation du 07 janvier 2021 ; Considérant la lenteur dans la mise en œuvre  du rapport du 06 mai 2021 de la commission technique de relecture du Statut des Enseignants-Chercheurs et de son Décret d’application ; Considérant la non application de la prime de recherche conformément à I’ article 34 du Décret N°2017-0850/P- RM du 09 octobre 2017 fixant les modalités d’application du Statut des Enseignants-Chercheurs ; Constatant le retard chronique dans le payement des arriérés d’heures supplémentaires et des frais des tâches liées aux examens ; Considérant les conclusions de la réunion du CEN-SNESUP du 09 juillet 2021 avec les Secrétaires Généraux des Comités, décidons d’observer une grève de 48 heures, allant du Mardi 27 au Mercredi 28 juillet 2021 puis de 72 heures, allant Mardi 03 au Jeudi 05 août 2021 si les points de revendications suivants ne sont pas satisfaits », c’est ce qui ressort du préavis de grève déposé par le SNESUP sur la table du gouvernement le mardi 13 juillet 2021. Il s’agit, précise le préavis de grève, de la  signature immédiate de l’ordonnance sur les nouvelles grilles indiciaires planchers 755 et 850 et plafonds 1555 et 1650 et sur l’augmentation de 02 ans de l’âge de départ à la retraite pour les Enseignants-Chercheurs seniors ; de l’application immédiate de la prime de recherche sur les salaires des Enseignants-Chercheurs conformément à l’article 34 du Décret N°2017-0850/P-RM du 09 octobre 2017 fixant les modalités d’application du Statut des Enseignants-Chercheurs du 27 septembre 2017; du payement immédiat et intégral des arriérés d’heures supplémentaires et des frais des tâches liées aux examens ; de l’intégration immédiate dans la Fonction Publique des 59 travailleurs contractuels issus des 502 ; de la signature immédiate du Décret N°2017-0850/P.RM du 09 octobre 2017 relu en vue de la hiérarchisation des Assistants et des Attachés de Recherche.

Mais  après le dépôt du préavis de grève, précise Dr. Abdou Mallé, nous avons eu une rencontre, ce mercredi 14 juillet 2021, au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique sur le projet d’ordonnance relatif à la nouvelle grille indiciaire des enseignants-Chercheurs et l’augmentation de 2 ans de l’âge de départ à la retraite pour les enseignants-chercheurs seniors. Ce qui pourrait  peut-être décrisper la situation.

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain- Mali

MaliwebEducation malienneMaliweb Malijet Maliactu
Le Syndicat national de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (SNESUP) a déposé, le mardi 13 juillet 2021, sur la table du gouvernement, un préavis de grève de 48heures, allant du mardi 27 au mercredi 28 juillet 2021, et de 72heures, allant du mardi 3 au jeudi 5...