La liberté lui a été accordée suite au paiement d’une caution estimée à 4,6 milliards de FCFA

La Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Bamako a accordé la liberté provisoire à Bakary Togola le mercredi dernier. L’ancien président de l’APCAM était incarcéré depuis 2020 dans une affaire de détournement des ristournes des cotonculteurs estimées à 9 milliards.

Accusé avec certains de ses collaborateurs, Bakary Togola avait cherché la liberté provisoire en vain. Ce n’est que le mercredi dernier qu’elle lui a été accordée suite au paiement d’une caution estimée à  quatre milliards six cent millions de FCFA.

Selon nos sources, cette somme n’a pas été versée en liquidité. Certains biens de l’ancien patron de l’APCAM seraient été saisis et évalués.

Il s’agit des immeubles situés à Bamako et dans certaines villes de l’intérieur comme Bougouni. Des champs et des parcelles à usage d’habitation (en titre foncier)  notamment celle située dans le quartier de Niamakorokourani.

L’enfant de Niamana a recouvré sa liberté provisoire. Il était admis depuis longtemps dans une clinique privée située dans le quartier de Magnambougou.

Il faut reconnaître que toutes les personnes arrêtées dans cette affaire dite” détournement de ristournes des cotonculteurs” avaient tous recouvré la liberté provisoire sauf Bakary Togola qui était encore sous les verrous.

Seydou Diamoutené

Source: Journal le 22 Septembre- Mali
MaliwebCorruption malienneJustice maliennemaliweb
La liberté lui a été accordée suite au paiement d’une caution estimée à 4,6 milliards de FCFA La Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Bamako a accordé la liberté provisoire à Bakary Togola le mercredi dernier. L’ancien président de l’APCAM était incarcéré depuis 2020 dans une affaire de détournement...