Les trois bandits armés enlevés par des présumés djihadistes la semaine dernière sur la route de Meneka ont été amputés. Selon des sources sanitaires, ils sont actuellement au centre de santé d’Ansongo et pris en charge par Médecins sans frontières.

 

Leur prise en charge a suscité la colère de la jeunesse d’Ansongo. Au même moment, un jeune de 30 ans a été exécuté par les éléments du Groupe État islamique à Kaygouroutane dans la zone de Tessit.

Source : STUDIO TAMANI

MaliwebNord-Mali
Les trois bandits armés enlevés par des présumés djihadistes la semaine dernière sur la route de Meneka ont été amputés. Selon des sources sanitaires, ils sont actuellement au centre de santé d'Ansongo et pris en charge par Médecins sans frontières.   Leur prise en charge a suscité la colère de la jeunesse d'Ansongo. Au même moment,...