Face aux attaques terroristes ayant coûté la vie à 132 personnes dans les localités de Dialassagou, Diaweli et Dessagou, le Bureau National de Ginna Dogon, le Président du parti CODEM, M. Housseïni Amion Guindo et celui du PSDA, M. Ismaël Sacko ne sont pas restés les « bras croisés ». Ils ont réagi à ces atrocités dont les auteurs doivent être traqués et traduits devant les (…)

TOUGOUNA A. TRAORE

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebNord-Mali
Face aux attaques terroristes ayant coûté la vie à 132 personnes dans les localités de Dialassagou, Diaweli et Dessagou, le Bureau National de Ginna Dogon, le Président du parti CODEM, M. Housseïni Amion Guindo et celui du PSDA, M. Ismaël Sacko ne sont pas restés les « bras croisés ». Ils...