Une publication d’une page Facebook, basée à Kéniéba (Kayes), prétend que la France a mis fin à son accord de défense avec le Mali. Faux ! 

Sur cette capture d’écran, l’auteur s’exclame : « Fin de l’accord de défense avec la France. Vive l’armée malienne ! »

Cette information a été publiée quelque temps après l’annonce, début juin, du ministère français des Armées de suspendre « à titre conservatoire » ses opérations militaires conjointes antiterroristes avec les forces armées maliennes à la suite d’un deuxième coup d’État en neuf mois dans le pays.

Affirmation sans fondement

Cependant, à aucun moment, il n’a été question de la suspension de l’accord de défense qui existe entre les deux pays.

Contacté, l’un des administrateurs de cette page a expliqué « qu’il s’agit d’une opinion personnelle de la page Journal le Kéniébien, et non une information officielle. » Il faut toutefois noter que les opérations conjointes que mènent conjointement les armées française et malienne, dans la lutte contre le terrorisme dans le pays, sont très différentes de l’accord de défense.

Du coté de Barkhane, on dément cette affirmation. Selon un responsable de la force antiterroriste française au Sahel, cette décision n’a rien avoir avec l’accord de défense qui « suit son cours. »  « La décision ne concerne que les formations et les patrouilles mixtes avec l’armée malienne. Le combat contre les djihadistes au Sahel se poursuit avec Barkhane et la coopération avec les autres forces comme le G5 Sahel continue », a-t-il réagi.

Accord de défense différent des opérations militaires conjointes

En termes clairs, la décision prise par la France d’arrêter ses opérations conjointes avec le Mali n’impacte pas vraiment l’accord de défense entre les deux pays. « L’acccord de défense est un accord de coopération militaire, qui autorise les militaires français à se déployer sur le territoire malien dans un cadre juridique », explique Boubacar Salif Traoré, expert en sécurité et directeur d’Afriglob Conseil. Il ajoute que « la cessation des opération conjointes avec les forces armées maliennes est un volet de l’accord de défense et non une remise en cause dudit accord. Cet arrêt n’empêchera pas l’application de cet accord. »

Ces infox interviennent dans un contexte où se tient le débat sur l’avenir de la présence militaire française au Sahel. Le 10 juin, le président français Emmanuel Macron a annoncé la fin de l’opération Barkhane et a affirmé son intention d’opérer un « changement de modèle » pour « permettre une opération d’appui aux armées des pays qui le souhaitent et la mise en œuvre d’une alliance internationale concentrée sur la lutte contre le terrorisme. »

Mais il n’a jamais évoqué la fin d’une coopération militaire avec le Mali ou encore les pays du Sahel.

 

Source: benbere

MaliwebNord-Mali
Une publication d’une page Facebook, basée à Kéniéba (Kayes), prétend que la France a mis fin à son accord de défense avec le Mali. Faux !  Sur cette capture d’écran, l’auteur s’exclame : « Fin de l’accord de défense avec la France. Vive l’armée malienne ! » Cette information a été publiée quelque temps après l’annonce,...