Bamako, le 18 mai 2014 – La MINUSMA en consultation avec l’Union Africaine, la CEDEAO et l’Union Européenne condamnent fermement les affrontements violents à Kidal, ainsi que la prise des bâtiments administratifs, y compris le Gouvernorat. Ces actes constituent une violation grave de l’accord préliminaire et entravent les efforts visant à la paix et la sécurité des régions du Nord, en particulier Kidal.

 

minusma

 

Nous déplorons les blessés ainsi que le décès d’un élément des Forces de sécurité maliennes et présentons nos condoléances aux proches du défunt. Nous regrettons les actes de violence visant le personnel des Nations Unies ainsi que la destruction de son matériel lors du soutien que la MINUSMA a apporté aux Forces de sécurité maliennes pour la sécurisation et les déplacements du Premier Ministre et sa délégation. Selon un bilan préliminaire, la MINUSMA dénombre 2 blessés graves par balle et 21 blessés parmi ses FPU (Formed Police Unit).

Nous exhortons la retenue et l’abstention de tout recours à la violence qui risque de mettre en péril la population civile. Nous encourageons le dialogue le plus rapidement possible afin d’assurer la sécurité à Kidal. Pour une solution durable aux problèmes du Nord, il n’y a pas d’alternative à une solution pacifique.

 

Minusma

Site DefaultNord-Mali
Bamako, le 18 mai 2014 - La MINUSMA en consultation avec l’Union Africaine, la CEDEAO et l’Union Européenne condamnent fermement les affrontements violents à Kidal, ainsi que la prise des bâtiments administratifs, y compris le Gouvernorat. Ces actes constituent une violation grave de l’accord préliminaire et entravent les efforts...