General ivoirien Soumaïla Bakayoko misma minusmale Général ivoirien Soumaïla Bakayoko

Les premiers soldats ivoiriens devant intégrer la Force internationale de soutien au Mali (Misma) ont quitté aujourd’hui Abidjan à destination de Bamako après plusieurs mois de préparation. Ce contingent comprend 103 éléments, sur les 235 du bataillon logistique que la Côte d’Ivoire va fournir à la Misma.

Lors d’une cérémonie à l’état-major, le chef de l’armée ivoirienne, le général Soumaïla Bakayoko, a reconnu que ce bataillon “s’est construit lentement” depuis fin janvier en vue d’accomplir une “mission difficile”. “La situation sécuritaire n’est pas totalement stabilisée” au Mali, a-t-il souligné, appelant ses troupes à la “vigilance” et au “courage”.

Le contingent ivoirien, qui va rallier le Mali par la route, doit atteindre Bamako dimanche. Le bataillon logistique a reçu une formation de l’armée française à Abidjan et a également bénéficié d’un appui de l’ONU et des Etats-Unis. Des exercices militaires franco-ivoiriens s’étaient déroulés au nord d’Abidjan début avril.

La Misma compte quelque 4300 soldats de pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), auxquels s’ajoutent 2000 soldats tchadiens. Elle doit être incorporée dans la force de maintien de la paix de 12.600 Casques bleus créée fin avril par une résolution de l’ONU.

Le Figaro

Source: Le Figaro