Cette information a été donnée par la Direction de l’information des Relations publiques des Armées (DIRPA), lors de sa traditionnelle conférence de presse mensuelle. C’était le jeudi 10 juillet, dans la salle de conférence de ladite structure.

 La conférence de presse était animée par le directeur de la DIRPA en présence  des hommes de médias, les représentants des partenaires techniques et financiers.

Elle a été l’occasion pour le Colonel Souleymane Dembélé de rappeler les missions de la DIRPA en tant qu’un canal de communication et d’informations entre la population et les FAMAS. En plus d’une réelle nécessité de collaboration entre les FAMAS et cette population dont sa mission est protéger avec tous leurs biens. Pour ce faire l’armée a mis en place plusieurs opérations dont la plus récente est l’opération maliko basée au centre du pays.

Selon le conférencier, a l’issu de cette opération, les FAMAS ont certes enregistré des pertes en vie humaine, mais aussi fait une nouvelle montée en puissance. Toute chose qui a permis d’empêcher les djihadistes de créer de nouvelles bases et de   braquer sur les routes principales du centre. L’opération a aussi permis aux paysans de poursuivre les travaux champêtres dans les zones de Niono et de Dogofry. Aussi notons qu’à Tièrè dans la région de Koutiala, une opération a permis de bombarder une base terroristes  avec des dégâts matériels importants côté djihadistes.

Il ressort de la conférence de presse que les FAMAS ont pu neutraliser cinq (5) terroristes et interpelé vingt-un (21) dans le centre du pays. Ce bilan est rendu possible grâce l’appui de la population et la détermination des hommes au théâtre d’opération.

Par ailleurs la direction de la DIRPA exhorte l’implication de la population pour la réussite de cette guerre asymétrique. Quand aux FAMAS engagés au front, l’heure est à la lutte contre la désinformation qui frustre la population et qui n’honore pas l’engagement des hommes.

Selon le Colonel Mamadou Massaoulé Samaké, il est nécessaire que les Maliens  s’ajoutent à l’armée et évitent de croire à tous ce qui se dit sur le front. “On a juste besoin des moyens adéquats pour cette lutte, sinon s’il ne tient qu’à l’armée, elle est mûrement prête pour relever le défi”.

En somme, cette conférence a été l’occasion pour les FAMAS de lancer un appel à tous les Maliens à faire confiance à l’armée et de collaborer avec elle surtout au centre. Mais aussi pour faire taire les fausses rumeurs que les terroristes se servent pour terroriser.

T.M.

Source : Plume libre

MaliwebMali actuMalijetNord-Mali
Cette information a été donnée par la Direction de l’information des Relations publiques des Armées (DIRPA), lors de sa traditionnelle conférence de presse mensuelle. C’était le jeudi 10 juillet, dans la salle de conférence de ladite structure.  La conférence de presse était animée par le directeur de la DIRPA en...