Aguelhok, Mafuné, Diafarubé et enfin Konna. En l’espace de 5 jours, entre le 2 et le 6 avril, les groupes armés terroristes ont perdu près de 70 hommes dans ces localités lors de combats contre des unités des FAMA ou de la MINUSMA.

La plus significative est celle d’Aguelhok dans laquelle les soldats Tchadiens de la MINUSMA ont détruit ou capturé 10 pick up et mis hors d’état de nuire plus de 40 terroristes. Parmi ces derniers se trouverait Abdallaye Ag Albaka, ancien maire de Tessalit et proche de longue date de Iyad Ag Ghali. Cette action porte un coup dur au JNIM ainsi qu’à son leader. En effet, quelques mois après la mort de Bah Ag Moussa, Iyad Ag Ghali aurait donc perdu un autre de ses bras droits.

Les FAMa ne sont pas en reste. Au cours de 3 attaques au centre du pays, nos soldats ont neutralisé plus de 20 terroristes. La dernière victoire en date est survenue le 6 avril à Konna. Les militaires maliens ont repoussé une attaque terroriste et neutralisé une douzaine d’assaillants. Ils ont également récupéré plusieurs armes.

Au cours de ces violentes attaques, les forces maliennes et de la MINUSMA ont toutefois perdus 7 soldats. Le courage et la bravoure dont ont fait preuve ces militaires au combat doivent être salués. Leur riposte a été héroïque. Mais si la lutte entraine son lot de souffrances, ces combats témoignent de la voie à suivre pour les forces nationales de sécurité et leurs alliés et de l’impasse dans laquelle se sont engagés les djihadistes.

Ibrahim Keita

Source: Malivox

MaliwebNord-Mali
Aguelhok, Mafuné, Diafarubé et enfin Konna. En l’espace de 5 jours, entre le 2 et le 6 avril, les groupes armés terroristes ont perdu près de 70 hommes dans ces localités lors de combats contre des unités des FAMA ou de la MINUSMA. La plus significative est celle d’Aguelhok dans...