A Ménaka, des manifestations contre des éléments des groupes armés du MSA-D et GATIA ont dégénéré le weekend du 23 juillet en actes de violences faisant trois morts et des blessés dont un bébé, selon la mission de l’ONU au Mali.

Une patrouille du bataillon du Niger de la MINUSMA et des éléments des FAMa se sont rendus sur les lieux pour calmer la situation et protéger les civils, y compris au camp de déplacés.
« Certains individus parmi les manifestants ont lancé des pierres contre les véhicules des Casques bleus, blessant un soldat et endommageant trois véhicules », indique un communiqué de la mission onusienne. « Les soldats de la paix de la MINUSMA, avec les FAMa, ont poursuivi, dans le calme et la retenue, leur mission de protection des civils. Ils ont continué les patrouilles de sécurisation et de protection », conclut la même source.
Mikado
MaliwebNord-Mali
A Ménaka, des manifestations contre des éléments des groupes armés du MSA-D et GATIA ont dégénéré le weekend du 23 juillet en actes de violences faisant trois morts et des blessés dont un bébé, selon la mission de l’ONU au Mali. Une patrouille du bataillon du Niger de la MINUSMA...