Depuis l’annonce d’un probable partenariat entre les autorités de la Transition et des mercenaires des Groupes Paramilitaires Russes, on assiste à des passes d’armes entre les dirigeants des deux pays, le Mali et la France. Ce « bras de fer » est en train de prendre une nouvelle tournure qui accélère davantage le retrait annoncé des troupes présentes au Nord Mali.

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Colonel Assimi Goïta, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Choguel Kokalla Maïga et le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Colonel Sadio Camara ont quelle alternative propice et efficace pour mettre hors d’état de nuire les groupes armés terroristes ayant assez de sang sur les mains ? Cette question mérite d’être posée dans la mesure où le peuple malien ne voit pas d’amélioration en termes de sécurité des populations et de leurs biens sur l’ensemble du territoire national.

Certes , la Force Barkhane a ses défaillances, mais elle porte des coups durs aux forces obscurantistes qui violent, tuent des paisibles populations innocentes sans défense. Cela contribue fortement (…)

TOUGOUNA A. TRAORE

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebNord-Mali
Depuis l’annonce d’un probable partenariat entre les autorités de la Transition et des mercenaires des Groupes Paramilitaires Russes, on assiste à des passes d’armes entre les dirigeants des deux pays, le Mali et la France. Ce « bras de fer » est en train de prendre une nouvelle tournure qui accélère...