La pyramide du souvenir a abrité le samedi 24 octobre 2020 au lancement officiel du projet pour la promotion de la justice transitionnelle dans le contexte de la décentralisation.

L’initiative est à la fois, une réponse à l’appel de la communauté noire kel tamasheq (CNKT) et celle du Consortium d’OSC et du réseau communautaire de survivants de ladite communauté.
La cérémonie était placée sous l’égide du Chef de Cabinet du ministère de la Réconciliation Djibrilla Maiga, en présence du Coordinateur général du Consortium, Pr Inamoud Ibny Yattara et de plusieurs Chefs traditionnels. Et ladite cérémonie était placée sous le thème “Profile de la vulnérabilité de la CNKT”. Au cours de cet atelier, les panelistes ont échangé entre autres sur les causes des conflits, la diversité ethno-culturelle ainsi que les difficulté liées à la vulnérabilité de la communauté noire Kel tamasheq. Le president du Consortium, Inamoud Ibny Yattara indiquera que la présente rencontre est une étape importante d’appropriation de la justice transitionnelle qui vise à comprendre non seulement les obstacles liés à la cohésion pacifique mais aussi à la sécurité. Pour lui, il faut des mécanismes politiques pour répondre aux préoccupations des communautés. Avant d’inviter les autres communautés à soutenir cette initiative pour palier définitivement la crise sécuritaire dans notre pays. Rappelons que la Communauté noire kel tamasheq envisage d’organiser très prochainement un atelier national de formation à l’endroit des formateurs pour s’imprégner davantage des outils de la justice transitionnelle qui s’inscrit dans le cadre de la décentralisation.
Yacouba COULIBALY
Source: Le Figaro du Mali
MaliwebNord-Mali
La pyramide du souvenir a abrité le samedi 24 octobre 2020 au lancement officiel du projet pour la promotion de la justice transitionnelle dans le contexte de la décentralisation. L'initiative est à la fois, une réponse à l'appel de la communauté noire kel tamasheq (CNKT) et celle du Consortium d'OSC...