es informations font état d’arrestations et de violences, dans la localité de Kidal au nord du Mali, contre des personnes issues notamment des communautés songhaï, peul et bella, fondées sur la couleur de leur peau.Laurent Fabius

 

La France condamne ces violences et ces arrestations extra-judiciaires et demande la libération des personnes concernées. Elle rappelle son attachement à ce qu’une solution négociée soit trouvée sur la situation à Kidal.

La France réitère son soutien à la médiation conduite par Tiébilé Dramé, qui tend notamment à parvenir à un accord sur la tenue de l’élection présidentielle sur l’ensemble du territoire malien, Kidal y compris. Nous appelons toutes les parties à la retenue et au respect des droits de l’homme.

France Diplomatie