Des artistes sahéliens dont Vieux Farka Touré, Amadou et Mariam ont lancé, le lundi dernier, la chanson du Sahel qui vise à « attirer l’attention sur la crise actuelle au Sahel et sur la résilience de ses populations ». Ledit projet est une initiative du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (UN OCHA).

« Aujourd’hui, le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (UN OCHA) et les artistes sahéliens Vieux Farka Touré (Mali), Amadou et Mariam (Mali), Oumy Gueye (Sénégal), Tal National (Niger), Songhoy Blues (Mali) et Bassekou Kouyate (Mali) ont lancé The Sahel Song », a écrit le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (UN OCHA) dans un communiqué. Cette composition unique de cinq minutes attire l’attention sur la crise au Sahel, tout en mettant en valeur le riche patrimoine musical de la région, précise-t-on.

Selon le bureau du UN OCHA, c’est l’artiste malien et ardent défenseur du Sahel, Vieux Farka Touré, qui a accepté d’écrire, de produire et d’enregistrer la chanson avant d’être rejoints par d’éminents musiciens dont les Maliens Amadou et Mariam, Songhoy Blues et Bassekou Kouyate ; la Sénegalaise Oumy Gueye et Tal National du Niger.

Selon Bounena Sidi Mouhamed, Chef adjoint du Bureau régional de OCHA pour l’Afrique occidentale et centrale, cette « chanson rend hommage à la résilience, la générosité, la solidarité et la force dont les Sahéliens continuent de faire preuve malgré la crise qui les entoure, ainsi qu’à leur musique vibrante et leur patrimoine culturel ». Pour Vieux Farka Touré, « La jeunesse doit faire preuve de courage, de force et lutter contre cette crise. La paix et la solidarité sont instrumentales. Si nous construisons la paix aujourd’hui, demain nos enfants s’épanouiront ». « La musique est la meilleure manière de faire passer des messages. Éveiller les consciences est d’une importance capitale. Cela a un fort impact sur ce qui se passe dans nos pays », a-t-il indiqué.

A travers cette chanson, les artistes partagent un message de paix, de solidarité et d’espoir pour un avenir prospère au Sahel, dans lequel chacun a la possibilité de s’épanouir. Pour atteindre cet objectif, un engagement et un investissement continus sont nécessaires, selon le bureau de UN OCHA. « Leurs paroles s’adressent en particulier aux jeunes, qui constituent une majorité de la démographie sahélienne », précise-t-on.

Il faut rappeler que la crise au Sahel est l’une des urgences qui se développent le plus rapidement dans le monde. En 2021, Selon UN OCHA, près de 29 millions de personnes ont besoin d’une assistance et d’une protection vitales, soit 5 millions de personnes de plus que l’année dernière.

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (UN OCHA) indique que la situation humanitaire au Sahel se détériore rapidement. Les besoins des populations de la région ont atteint des niveaux sans précédent. « La vulnérabilité augmente en raison de l’escalade des conflits, de l’insécurité alimentaire croissante, de la multiplication des urgences climatiques et de la pandémie », a-t-on précisé.

Boureima Guindo

Source: LE PAYS

 

MaliwebPeople
Des artistes sahéliens dont Vieux Farka Touré, Amadou et Mariam ont lancé, le lundi dernier, la chanson du Sahel qui vise à « attirer l’attention sur la crise actuelle au Sahel et sur la résilience de ses populations ». Ledit projet est une initiative du Bureau des Nations Unies pour la...