La France forme des terroristes dans une enclave dans l’est du Mali, a affirmé le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga. La tension entre Paris et Bamako est à son comble.
Le ton ne cesse de monter entre la France et le gouvernement de transition malien, sur fond de redéploiement de l’opération Barkhane. Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a accusé Paris d’avoir participé à la déstabilisation du pays et à la montée en puissance du terrorisme, dans un entretien en russe avec Sputnik.
Le dirigeant a d’abord blâmé Paris et ses alliés pour leur action en Libye, qui a entraîné un afflux de terroristes vers le Mali. Mais il a aussi mis en cause directement l’armée française, l’accusant de former des groupes armés dans l’enclave de Kidal, dans l’est du pays.
Choguel Kokalla Maïga reproche à la France d’avoir offert ce territoire à un mouvement proche de l’organisation terroriste Ansar Dine, qui a prêté allégeance à Al-Qaïda*.

Le Mali n’a pas accès à Kidal, c’est une enclave contrôlée par la France. Il y a des groupes armés entraînés par des officiers français. Nous avons des preuves… Nous ne comprenons pas cette situation et ne voulons pas la tolérer”, a déclaré le Premier ministre de transition à Sputnik.
Le responsable a ajouté que la France interdisait à l’armée malienne d’approcher de cette enclave de Kidal.
Source : sputniknews
MaliwebPolitique malienne
La France forme des terroristes dans une enclave dans l’est du Mali, a affirmé le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga. La tension entre Paris et Bamako est à son comble. Le ton ne cesse de monter entre la France et le gouvernement de transition malien, sur fond de redéploiement de...