Zhang Jun, représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies, a appelé vendredi à des efforts tant nationaux qu’internationaux pour préserver la stabilité politique au Mali.

Le Mali est confronté de longue date à de multiples défis. Les efforts de toutes les parties nationales et le soutien de la communauté internationale sont nécessaires pour les résoudre. La priorité maintenant est de maintenir la stabilité politique du pays et de créer des conditions pour le peuple malien de faire face à ces défis, a-t-il déclaré devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

La Chine soutient le gouvernement malien dans le processus de la transition politique et la restauration de l’ordre constitutionnel de manière ordonnée et salue les mesures qu’il a prises pour renforcer l’unité via le dialogue et encourager l’inclusivité en son sein. Dans le même temps, le calendrier de la transition politique doit correspondre à la réalité du pays, a indiqué M. Zhang.

Beijing soutient les efforts de médiation continus déployés par l’Union africaine (UA) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et encourage les organisations régionales à renforcer leurs échanges avec les autorités maliennes afin d’établir une confiance mutuelle, selon lui.

La Chine s’inquiète de la situation sécuritaire en détérioration du Mali. Il est nécessaire de favoriser la mise en œuvre de l’accord de paix et de s’efforcer d’obtenir plus de résultats sur les dossiers tels que le désarmement, la démobilisation et la réintégration, le redéploiement des forces militaires et les zones de développement au profit des régions du nord.

“Des efforts doivent être déployés sur le plan politique, économique, judiciaire et social afin d’aider le Mali à rétablir l’autorité de l’Etat à travers le pays, à réduire la pauvreté et à éliminer les racines du conflit”, a souligné le diplomate chinois.

La communauté internationale et les pays partenaires doivent continuer de soutenir le Mali dans la lutte contre le terrorisme, le maintien de la stabilité et la protection des civils. Les pays concernés doivent renforcer leurs échanges et coordination avec le Mali dans la réorganisation et le retrait de la présence militaire au Mali, afin d’éviter tout vide sécuritaire qui pourrait engendrer un impact négatif, a-t-il averti.

Depuis le début de l’année, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) est confrontée à une forte croissance des risques sécuritaires et a été fréquemment attaquée par des forces terroristes. Il est nécessaire d’identifier les faiblesses de la sécurité et de la sûreté des casques bleus et de résoudre les problèmes les plus épineux à cet égard. Des mesures actives et visées doivent être prises pour renforcer la sensibilisation à la situation, la protection des camps, la réponse en cas d’urgence et les capacités de secours, de même que pour résoudre les menaces posées par les engins explosifs artisanaux, a proposé M. Zhang. Fin

Source : NEW YORK, 29 octobre (Xinhua)

MaliwebPolitique malienne
Zhang Jun, représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies, a appelé vendredi à des efforts tant nationaux qu’internationaux pour préserver la stabilité politique au Mali. Le Mali est confronté de longue date à de multiples défis. Les efforts de toutes les parties nationales et le soutien de la...