L’amélioration de la sécurité sur l’ensemble du territoire ; les réformes politiques et institutionnelles, la bonne gouvernance, la transparence et la réduction du train de vie de l’Etat ; la mise en œuvre intelligente et efficiente de l’Accord issu du processus d’Alger, l’organisation d’élections crédibles et transparentes aux échéances prévues, l’apaisement du climat social. Telles sont les cinq grandes priorités soulignées, hier, mercredi 16 juin, par le président de la Transition, lors du premier Conseil des ministres du gouvernement conduit par Choguel Kollala Maïga.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

MaliwebPolitique malienne
L’amélioration de la sécurité sur l’ensemble du territoire ; les réformes politiques et institutionnelles, la bonne gouvernance, la transparence et la réduction du train de vie de l’Etat ; la mise en œuvre intelligente et efficiente de l’Accord issu du processus d’Alger, l’organisation d’élections crédibles et transparentes aux échéances...