Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, en a fait l’annonce, hier à l’issue de son entretien avec le médiateur de la Cedeao, à qui il a expliqué la ferme volonté des nouvelles autorités d’aller dans le sens d’une gouvernance de rupture et par l’exemple, tout en honorant les engagements

Au cours de sa mission de deux jours dans notre pays, le médiateur de la Cedeao, Goodluck Jonathan, et sa délégation, ont été reçus hier en audience à la Primature par le nouveau Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga. La rencontre de près de deux heures d’horloge s’est tenue hier en présence des collaborateurs du chef de gouvernement. À l’issue des échanges, répondant à une question relative à la formation du gouvernement, le Premier ministre a révélé que la liste du nouvel attelage gouvernemental sera rendue publique au plus tard le dimanche prochain.

«Sauf avis contraire du président de la Transition avec lequel je m’entretiens quotidiennement, nous avons l’intention, au plus tard dimanche, d’annoncer aux Maliens la composition du nouveau gouvernement», a-t-il précisé. Par ailleurs, Dr Choguel Kokalla Maïga a réaffirmé à la délégation de la Cedeao la ferme volonté des autorités de la Transition d’aller dans le sens d’une gouvernance de rupture et par l’exemple. Ce qui suppose un rétablissement de la confiance de l’ensemble des Maliens dans ce que dit et fait le gouvernement.

Le Premier ministre envisage aussi, dans six semaines, d’expliquer et présenter aux Maliens les axes majeurs de l’action de son gouvernement. «Dans six semaines au maximum, nous allons nous présenter aux Maliens, à travers le CNT et l’opinion publique nationale, pour tracer les grandes lignes de l’action gouvernementale afin de respecter les différents engagements pris», a-t-il assuré. Une fois que nos compatriotes auront rétabli leur confiance totale dans les autorités de la Transition, estimera-t-il, nos partenaires, qui se sont engagés à accompagner le Mali, nous tiendront la main. Comme ils le font depuis que notre pays se trouve dans la tempête.

RÉAFFIRMATION DES ENGAGEMENTS- Aussi, Dr Choguel Kokalla Maïga a insisté sur la nécessité d’une confiance réciproque, renouvelée et de tous les instants entre les différentes autorités de la Transition. Notamment le président de la Transition, le chef du gouvernement et l’ensemble de l’équipe qui doivent travailler en harmonie, en phase, en symbiose pour redonner confiance aux Maliens et rétablir la politique, les hommes politiques, l’action politique. Selon lui, cela doit être dans une bonne articulation intelligente avec les autres composantes de la nation : la société civile, les opérateurs économiques, le monde religieux. Pour le Premier ministre, chacun devra jouer son rôle.

«Voilà la vision que j’ai exposée et dans quelques semaines on reviendra vers les Maliens et après vers la communauté internationale pour indiquer la ferme détermination à aller au bout de la transition», a expliqué Choguel Kokalla Maïga. Pour lui, cette Transition doit réussir après avoir résolu ou abordé l’ensemble des questions et des difficultés qui ont été à la base du changement que nous avons connu, il y a quelques mois.

S’exprimant au nom de la délégation, le président de la Commission de la Cedeao, Jean-Claude Kassi Brou, retiendra que la rencontre a permis d’écouter le Premier ministre, de voir surtout comment est-ce qu’il envisageait tout le processus de transition. Selon lui, la vision du chef du gouvernement est en parfaite harmonie, en concordance avec celle du président de la Transition. «C’est un élément important», a apprécié le président de la Commission de la Cedeao. La délégation a également souligné que l’inclusivité dans la formation du gouvernement est importante et peut contribuer à la stabilité.

Jean-Claude Kassi Brou signalera que la délégation de la Cedeao a également noté la réaffirmation des engagements que le président de la Transition lui-même a évoqués. Particulièrement le respect du délai de la Transition fixé à 18 mois. Ce qui suppose que le gouvernement qui sera mis en place n’aura que neuf mois pour organiser les élections générales pour permettre à notre pays de retourner à une vie constitutionnelle normale.

D’après le président de la Commission de la Cedeao, le médiateur a salué les échanges qui ont déjà démarré avec la classe politique, la société civile, les groupes signataires de l’Accord pour qu’il y ait une compréhension et une entente générales sur les grandes lignes de la Transition.


Oumar DIAKITÉ

Source: Essor
MaliwebPolitique malienne
Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, en a fait l’annonce, hier à l’issue de son entretien avec le médiateur de la Cedeao, à qui il a expliqué la ferme volonté des nouvelles autorités d’aller dans le sens d’une gouvernance de rupture et par l’exemple, tout en honorant les...