Lors de son discours, le vendredi 4 juin 2021 à la Place de l’indépendance à l’occasion du premier anniversaire du M5- RFP, Dr. Choguel Kokalla Maïga a ébauché la question de l’application de l’Accord issu du processus d’Alger. Il a rassuré les partenaires du Mali de sa volonté à faire respecter tous les engagements internationaux du pays.

 

‘’ Engagements internationaux’’, c’est cette expression que Dr. Maïga a employé pour donner son aval à l’application de l’Accord d’Alger. « Nous respecterons nos engagements internationaux qui ne sont pas contraires aux intérêts fondamentaux du peuple du Mali. Ce que nous savons aujourd’hui, c’est qu’il n’y a pas d’engagements internationaux connus de tous qui sont fondamentalement contre les intérêts du peuple malien. Les engagements qui existent doivent être mis en œuvre dans les intérêts exclusifs du peuple malien », a-t-il affirmé. Or, l’engagement international dont la mise en œuvre fait aujourd’hui polémique au Mali est l’Accord d’Alger. A rappeler qu’en plus des parties signataires du Mali (le gouvernement, la CMA et la Plateforme), il y a aussi la communauté internationale et certains Etats qui donnent à ce document la valeur d’un engagement international. La conclusion, que ce serait à l’état, est issue de ces propos : « Ce que nous savons tous, il n’y a pas d’engagements internationaux connus de tous qui sont fondamentalement contre les intérêts du peuple malien ». C’est-à-dire peut-être, l’Accord n’est pas contre l’intérêt des Maliens. Donc serait applicable en l’état. A ajouter que Choguel a reçu une délégation de la CMA avant cette rencontre. La même délégation avait affirmé sa satisfaction lors de leur rencontre avec le Président de la Transition, le colonel Assimi Goïta et Dr. Maïga. Nous savons tous que la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) n’a qu’un seul souci. La non relecture de l’Accord issu du processus d’Alger et son application intégrale. Chose que rejette la plupart des Maliens.

Koureichy Cissé

Source : Mali Tribune

MaliwebPolitique
Lors de son discours, le vendredi 4 juin 2021 à la Place de l’indépendance à l’occasion du premier anniversaire du M5- RFP, Dr. Choguel Kokalla Maïga a ébauché la question de l’application de l’Accord issu du processus d’Alger. Il a rassuré les partenaires du Mali de sa volonté à...