L’une des préoccupations majeures des maliens et des investisseurs étrangers de ces dernières années est sans nul doute  la gestion des affaires judiciaires et la grande corruption que ce secteur a connu depuis une décennie.     En effet, pour favoriser le développement durable et accroître les

Mohamed Ali Bathily ministre justice garde sceaux biographie cv

investissements des bailleurs de fonds internationaux dans l’économie nationale, le secteur de la justice joue un rôle très important. Les gens veulent avoir de l’assurance dans la gestion des conflits et autres affaires judiciaires opposant les différentes parties quelles soient maliennes ou étrangères.     Nous nous rappelons de la gestion calamiteuse de certains dossiers opposant des opérateurs étrangers à leurs collaborateurs maliens ou même à certaines structures étatiques. Ces personnes ont été (parce que étrangères) escroquées par des maliens en collaboration avec certains hommes du système judiciaire de notre pays.     De sa nomination à la tête du ministère de la justice, garde des sceaux à nos jours, les actions et autres actes posés par Me Mohamed Aly Bathily montrent qu’il a eu pendant toutes années une vision claire pour la justice malienne.     Qui est Me Mohamed Aly Bathily ?     C’est un juriste de 61 ans qui fut haut magistrat, professeur de droit et actuellement avocat jusqu’à sa nomination comme Ministre de la Justice, Garde des Sceaux. Après le baccalauréat obtenu en 1971, Mohamed Ali Bathily, suit des études supérieures en France, à l’Ecole de la magistrature puis à l’Université de Californie du Sud à Los Angeles, Etats-Unis.     Docteur en droit, le nouveau Garde des Sceaux est aussi détenteur d’un diplôme en Administration de la justice. Il a accumulé une riche expérience professionnelle puisqu’il a été magistrat, directeur de l’Institut de formation judiciaire, directeur de la Législation au ministère de la Justice, directeur de cabinet au même département, directeur de cabinet du chef de l’Etat lors de la Transition de 1991-1992, ambassadeur du Mali au Sénégal, puis fonctionnaire international. Il était avocat à la Cour au moment de son entrée au gouvernement. C’est cette riche expérience qui a permis au Ministre Bathily de faire très vite des propositions concrètes lors du conseil extraordinaire des Ministres du 4 Octobre dernier.     En effet, «sur présentation du ministre de la Justice, Garde des Sceaux, le Conseil des Ministres a adopté un projet de loi autorisant le Gouvernement à prendre certaines mesures par ordonnances. Par le présent projet de loi, le Gouvernement, conformément à l’article 74 de la Constitution, demande à l’Assemblée nationale l’autorisation de prendre par ordonnances des mesures qui sont normalement du domaine de la loi dans la période comprise entre la date d’adoption de la présente loi et l’installation de la nouvelle Assemblée nationale. Cette autorisation concerne les mesures que le Gouvernement devra prendre dans des domaines déterminés en vue d’assurer le fonctionnement régulier de l’Etat», a indiqué le communiqué dudit conseil extraordinaire des Ministres du 04 octobre 2013. Cet acte prouve les bons débuts du Ministre Bathily dans ce domaine dont les attentes sont plus que nombreuses.     Moussa KONDO  

SOURCE: L’Express de Bamako
Mali-web.orgPolitique
L’une des préoccupations majeures des maliens et des investisseurs étrangers de ces dernières années est sans nul doute  la gestion des affaires judiciaires et la grande corruption que ce secteur a connu depuis une décennie.     En effet, pour favoriser le développement durable et accroître les investissements des bailleurs...