L’affaire du TF n°4966 du Dojo du Camp Para de Djicoroni Para continue de faire des vagues. L’ancien Premier ministre Moussa Mara appelé hier au Pôle économique et financier de Bamako a été inculpé pour « faux et usage de faux » (non détenu), il est placé sous contrôle judiciaire.

 

Selon des sources judiciaires, cette affaire a un lien avec le passage de Moussa Mara à la tête de la mairie de la Commune IV. Il s’agit d’une présumée malversation foncière qui remonte à 2017 et concerne le titre foncier n°4966 appartenant au Dojo du Campa Para de Djicoroni Para en Commune IV.  Sa valeur est estimée à plus de 92 millions de F CFA. D’autres T F se trouvant à Mamaribougou, Kalabambougou et Sibiribougou seraient aussi concernés. Le T F du Dojo du Camp Para aurait été vendu à des particuliers (opérateurs économiques) dans des conditions douteuses.

Cette affaire a éclaté au grand jour suite à la plainte d’Assane Sidibé, alors 3e adjoint au maire de la Commune IV chargé du foncier (2016-2017), à l’époque élu de Cave, aujourd’hui membre du même parti que Moussa Mara (Yelema) et du CNT.

Dans le cadre des mêmes enquêtes, les anciens édiles de la Commune IV, Isssa Guindo (RPM), son successeur Siriman Bathily (Yelema) et Issa Sidibé (URD et conseiller municipal) ont été écroués en septembre dernier pour « atteinte aux biens publics ».

Abdrahamane Dicko

SourceMali Tribune

MaliwebJusticePolitique
L’affaire du TF n°4966 du Dojo du Camp Para de Djicoroni Para continue de faire des vagues. L’ancien Premier ministre Moussa Mara appelé hier au Pôle économique et financier de Bamako a été inculpé pour « faux et usage de faux » (non détenu), il est placé sous contrôle judiciaire.   Selon des...