Pour  une Sortie de crise actuelle  du Mali, le cadre des partis et regroupements politiques a animé une conférence de presse le vendredi dernier. L’objectif de cette rencontre avec la presse était de formuler des observations critiques et faire des propositions ! 

De temps en temps, le cadre sort  pour donner son point de vue sur le déroulement de la transition. Cette fois-ci, il a touché à tous les secteurs de la vie du pays.

A travers une déclaration liminaire lue par l’ancien ministre Amadou Koïta, le cadre est préoccupé par l’organisation des élections générales à venir. ‘’ Le cadre est profondément préoccupé par la façon dont se dessine et se planifie l’organisation générale sous la tutelle d’un chef de parti politique partisan et clivant’’, a-t-il signalé. Pour Amadou Koïta, le chef du gouvernement sans aucun doute et pudeur s’apprête avec les moyens de l’Etat à s’organiser avec son clan pour faire un hold-up des élections de fin de transition. Il s’agit des élections communales législatives et présidentielles. Le cadre ne fait pas du tout confiance à l’actuel premier ministre du gouvernement sur la gestion de la transition. ‘’ Il en a donné le ton au micro de l’ORTM avec les propos tendancieux qu’il a tenus récemment en qualifiant les acteurs politiques qui lui sont défavorables de forces de la restauration’’, a rappelé Koïta et ajoute les élections générales ne peuvent pas être organisées par un chef de parti politique et donner des résultats incontestables qui seront au-dessus de tout soupçon, c’est pourquoi le cadre d’échange en appelle à l’esprit patriotique du président de la transition à son sens élevé de l’équité  et d’homme assermenté au service de la Nation malienne d’un premier ministre neutre, compétent et rassembleur. Toujours dans la déclaration, l’ancien ministre sous le régime défunt déclare que le cadre reste préoccupé par la menace qui pèse sur les libertés d’expression chèrement acquises par le peuple. Il affirme que le cadre  estime que le combat pour les acquis de la démocratie au Mali ne doit être un vain de mot, c’est pourquoi, il appelle les patriotes et démocrates maliens à se convaincre que la démocratie est une valeur globale et intégrale.

Dans le domaine de la justice, le cadre soutient la lutte contre la corruption. Cependant, les partis qui composent cette organisation politique  estiment que cette lutte doit être impartiale, juste et équitable et doit éviter toute instrumentalisation de la justice pour des règlements de comptes politiques.

Toujours dans ce domaine, Dr Modibo Soumaré, ancien président du cadre prononce que la justice doit se tenir en dehors du chronogramme politique avec la tête du malien mais pas à qui ce soit.

Sur le plan sécuritaire, Amadou Koïta a félicité les forces de l’ordre et de sécurité pour leur capacité de riposte et les invites à plus de vigilance dans cette guerre asymétrique injuste. En dehors des félicitations, le cadre note avec regret que la situation sécuritaire s’est fortement détérioré et a pris une nouvelle tournure avec les attaques simultanées ciblées contre les camps militaires et autres emprises de l’armée et des forces de sécurité, la destruction des villages entiers et le pillage des biens de paisibles citoyens.

Le cadre souhaite que ces fortes recommandations soit prises en compte pour la bonne démarche de la transition.

Diak

Source: L’Informateur

MaliwebPolitique
Pour  une Sortie de crise actuelle  du Mali, le cadre des partis et regroupements politiques a animé une conférence de presse le vendredi dernier. L’objectif de cette rencontre avec la presse était de formuler des observations critiques et faire des propositions !  De temps en temps, le cadre sort  pour...