Le président de la Transition, Bah N’Daw, a rencontré jeudi 6 mai dernier, au Palais de Koulouba des représentants du Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), en particulier le président de son Comité stratégique, Dr Choguel Kokala Maïga.
Face à une atmosphère de pourpre qui ne plaisait malheureusement à personne, et pour ceux, bien sûr, qui désirent le bonheur de ce pays, la rencontre entre le président Bah N’Daw et les représentants du Mouvement du 5 juin – Rassemblement des Forces Patriotiques, va-t-elle être l’occasion pour les uns et les autres, c’est-à-dire les deux parties d’installer un climat apaisé.

 

Ce climat qui s’était érigé dangereusement entre les deux parties serait sans doute sur le point de trouver un nouveau revirement. Et de quelle manière ? C’est une nouvelle lumière qui s’allume dans cette période transitoire.
Les mots du 21 février dernier au Palais de la Culture, Amadou Hampâté Ba, où la rectification de la Transition avait été annoncée avec une grande force, et les mesures qui s’imposent à cet égard, sont entre les mains du président Bah N’Daw.
Pour la suite de la Transition, le M5 a allumé sa lampe de rectification devant le président dont les propositions sont les suivantes : la lutte implacable contre la corruption, la réduction du train de vie de l’État, la transparence et la redevabilité, à tous les niveaux ; la mise en œuvre de véritables poursuites judiciaires contre les commanditaires, auteurs et complices des tueries et exactions contre les victimes de la crise ; l’audit du patrimoine immobilier de l’État et des Collectivités territoriales ainsi que des ressources publiques allouées à certains départements ministériels, services stratégiques et projets de développement ;
Ces propositions portent également sur l’organisation des Assises Nationales pour la Refondation devant aboutir à un large consensus national sur les grandes préoccupations de la Nation ainsi qu’à la conclusion d’un Pacte national de stabilité sociale, sécuritaire et de croissance, afin d’obtenir une trêve globale (politique, sécuritaire, syndicale, sociale et économique, etc.) et créer un climat d’apaisement, de sérénité et de confiance mutuelle.
Cette stabilité permettra de consacrer les énergies et les ressources de la Nation à la lutte contre le terrorisme et à la conduite consensuelle dans la paix des réformes politiques et institutionnelles nécessaires à la Refondation du Mali ; la révision consensuelle et inclusive de la Constitution, dans le respect de son article 118 ; la relecture de l’Accord pour la paix et de réconciliation issu du processus d’Alger, conformément aux recommandations unanimes de nombreux foras, après une évaluation des six (6) années de tentatives d’application, et dans le respect des principes fondamentaux d’unité nationale, d’intégrité du territoire national, de souveraineté de l’État et de la forme républicaine et laïque de l’État ;
Enfin ces propositions ont trait à la mise en place d’un organe unique de gestion des élections tel que réclamé unanimement par la classe politique et la société civile ; la dissolution du Gouvernement et de l’actuel Conseil National de Transition et son remplacement par un organe plus respectueux de la Loi et plus légitime.
Nous rappelons à cet égard qu’une procédure en dissolution a été introduite auprès de la Cour Suprême par notre mouvement ; la fin de la répression des manifestations démocratiques et pacifiques qui sont des droits constitutionnels, des arrestations abusives et extrajudiciaires, des faits du prince contre des populations démunies et en violation de la Loi comme les démolitions d’habitations.
Enfin, la création des conditions sécuritaires sans lesquelles le retour de l’Administration et la fourniture des services sociaux de base seront des leurres.
Des propositions qui, selon les dires du président Bah N’Daw, seront étudiées avec beaucoup de sérieux. Car, il réclame enfin le soutien du M5 pour cette Transition. Ce qui voudrait dire que l’atmosphère lourde ou incarnate qui existait entre les deux parties serait en train de prendre un chemin, le chemin vers l’espoir d’une Transition, nous osons le dire.
À suivre…

Moriba DIAWARA

Source : LE COMBAT

MaliwebPolitique
Le président de la Transition, Bah N’Daw, a rencontré jeudi 6 mai dernier, au Palais de Koulouba des représentants du Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), en particulier le président de son Comité stratégique, Dr Choguel Kokala Maïga. Face à une atmosphère de pourpre qui ne...