Dans la gestion de la Transition dans notre pays, l’éléphant annoncé semble arriver les pattes cassées. L’espoir suscité par l’arrivée de Dr  Choguel Kokalla Maïga à la Primature s’enlise au fur et à mesure. Les attentes sont loin sinon très loin d’être comblées. Dans la façon de faire, le Chef du Gouvernement et le  Cadre d’Echange des Partis et Regroupements des partis politiques pour une Transition réussie au Mali « ne sifflent plus dans la même trompette ».

Que peut-on faire dans la division ? Le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta va-t-il laisser faire ? « Le bout du tunnel » n’est pas pour demain  .

Dans la conduite des affaires publiques sous la Transition, tout porte à croire que le peuple malien doit continuer à « prendre son mal en patience ». Si tout le monde espérait sur des « lendemains meilleurs », l’horizon s’assombrit de jour en jour. Les conditions de vie des communautés se durcissent. Rares sont les Maliens qui parviennent à manger à leur faim. La flambée des prix se sent dans tous les (…)

TOUGOUNA A. TRAORE

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebPolitique
Dans la gestion de la Transition dans notre pays, l’éléphant annoncé semble arriver les pattes cassées. L’espoir suscité par l’arrivée de Dr  Choguel Kokalla Maïga à la Primature s’enlise au fur et à mesure. Les attentes sont loin sinon très loin d’être comblées. Dans la façon de faire, le...