Ce lundi 11 octobre 2021, le Président de l’Appel Citoyen pour la Réussite de la Transition-ACRT, Issa Kaou N’DJIM lors d’une interview, a touché du doigt les sujets brulants de l’actualité malienne de ce moment.  De la tenue prochaine  des Assisses nationales sans un Référendum aux accusations portées par le Premier Ministre, Choguel Kokalla MAIGA contre la France, le quatrième vice-président  du Conseil national de Transition  pense que cela  « commence à être de trop pour rien ».

Alors que le Mali est confronté à un problème sérieux qui est l’insécurité grandissante sur toute l’étendue du territoire, Issa Kaou N’DJIM pense qu’ « il faut éviter la diversion, les polémiques stériles, inutiles ». Surtout quand on sait qu’actuellement la ville de Niono est dans l’impasse. D’ailleurs N’DJIM a « une pensée pieuse pour l’ensemble des victimes de l’insécurité surtout dans la région de Ségou, Niono particulièrement où des paisibles paysans n’arrivent plus à vaquer à leurs occupations. Je pense que cela interpelle tous les Maliens. S’il y a un problème aujourd’hui urgent, ça en fait partie ». 

Pour ce qui est des accusations du premier Ministre Choguel Maïga qui avait déclaré que « la France entraine (…)

ALIMA SOW

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebPolitique
Ce lundi 11 octobre 2021, le Président de l’Appel Citoyen pour la Réussite de la Transition-ACRT, Issa Kaou N’DJIM lors d’une interview, a touché du doigt les sujets brulants de l’actualité malienne de ce moment.  De la tenue prochaine  des Assisses nationales sans un Référendum aux accusations portées par...