DÉCLARATION D’ATIR
L’Alliance pour une Transition Intelligente et Réussie « ATIR » salue l’Arrêt N°2021 /02/CC/ VACANCE DU 28 Mai 2021 désignant l’ancien Vice-Président, le Colonel Assimi Goita, comme Président de la Transition, Chef de l’Etat et félicite le nouveau Président pour cette désignation.

ATIR remercie l’UNTM d’avoir suspendu la grève envisagée pour ne pas aggraver la situation déjà délicate de la Nation et d’avoir décidé un moratoire.
ATIR remercie les Autorités de la Transition qui ont veillé au respect de l’intégrité physique et morale et qui ont procédé à la libération de l’ex Président Ba N’Daw et de l’ex Premier Ministre Moctar Ouane.
ATIR rappelle aux Institutions de la Transition, qu’aucun des hommes et des femmes qui les composent ne sont là pour des intérêts particuliers mais pour l’intérêt suprême du peuple et de la Nation du Mali.
ATIR rappelle à l’opinion nationale qu’elle vient de passer les six derniers mois à tirer la sonnette d’alarme concernant l’évolution peu avantageuse de la Transition.
Aujourd’hui, pour le grand bien du Mali, au niveau de la plus haute Autorité, notre pays a retrouvé son unité, sa cohérence et sa force d’action.
ATIR félicite la Cour Constitutionnelle qui a rendu à notre pays sa dignité en désignant le Colonel Assimi Goita, Chef de l’Etat et Président de la Transition.
Finis donc les prétextes de ne pas agir avec détermination et plans d’action pour faire réussir la Transition dans les 18 mois impartis.
Pour ATIR, c’est le lieu de rappeler avec humilité, courtoisie, mais avec fermeté et en toute souveraineté à nos amis la France, l’Union Européenne, la CEDEAO et les États Unis d’Amérique que pour nous aider, il faut absolument nous respecter d’abord.
L’immixtion dans nos affaires intérieures, nous dicter nos responsables et la manière dont la Transition doit se faire, susciter des sanctions au Conseil de Sécurité de l’ONU contre un peuple innocent et meurtri, tout cela est tout simplement politiquement incorrect.
Veut-on la paix au Mali ou a-t-on un agenda caché ?
Veut-on perpétuer la présence des forces armées étrangères au Mali ?
Aux maliennes et aux maliens de faire bloc autour de notre Transition pour dire aux uns et aux autres de nous aider au lieu de contribuer à nous déstabiliser.
L’Alliance rappelle aux Institutions de la Transition leur responsabilité dans tous les actes posés durant cette période de transition du 18 aout 2020 à sa fin.
ATIR exhorte fortement les nouvelles autorités de transition à se focaliser sur les urgences de notre Peuple et de notre Nation, la Sécurité, le Front Social et à nous mener dans les délais impartis à des élections générales démocratiques fiables.
L’Alliance rappelle aux Autorités de la Transition que la survie de la Nation et l’avenir des millions de nos compatriotes sont entre leurs mains et que la tâche demeure gigantesque et ne peut souffrir d’aucune erreur.
ATIR leur lance un appel solennel : le peuple attend d’eux un sacrifice à la hauteur de leur tâche vitale et essentielle à notre survie.
Les autorités de la Transition doivent s’assumer et protéger le CNT contre les dénigrements non justifiés.
L’Alliance réaffirme son attachement à accompagner la transition de manière intelligente jusqu’à sa fin.
ATIR s’engage à mettre tout en œuvre pour que cette transition soit une réussite et assure le Peuple malien de sa vigilance pour la sauvegarde de ses intérêts.
Bamako, le 30 mai 2021
Le Président d’ATIR
Pr El Hajj Younouss Hamèye DICKO

Source : INFO-MATIN

MaliwebPolitique
DÉCLARATION D’ATIR L’Alliance pour une Transition Intelligente et Réussie « ATIR » salue l’Arrêt N°2021 /02/CC/ VACANCE DU 28 Mai 2021 désignant l’ancien Vice-Président, le Colonel Assimi Goita, comme Président de la Transition, Chef de l’Etat et félicite le nouveau Président pour cette désignation. ATIR remercie l’UNTM d’avoir suspendu la grève...