Les sanctions prises par la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) n’ont pas complètement isolé le Mali. Ce vendredi 14 janvier, les putschistes appellent la population à une mobilisation générale alors que plusieurs pays les appuient ouvertement, contrariant l’organisation ouest africaine et ses soutiens occidentaux.

 

Alors que le gouvernement de la transition a appelé, ce vendredi 14 janvier, à une « mobilisation générale » sur l’ensemble du territoire malien pour protester contre les sanctions drastiques prises par la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), la junte peut compter sur des appuis de poids dans son bras de fer avec l’organisation ouest africaine.

Source : La Croix
MaliwebPolitique
Les sanctions prises par la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) n’ont pas complètement isolé le Mali. Ce vendredi 14 janvier, les putschistes appellent la population à une mobilisation générale alors que plusieurs pays les appuient ouvertement, contrariant l’organisation ouest africaine et ses soutiens occidentaux.   Alors que le gouvernement...