Un utilisateur de Facebook a publié la capture d’écran d’un tweet attribué à Olivier Salgado, le porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) récemment expulsé par les autorités maliennes. C’est un faux tweet.

Le message écrit dans le tweet est le suivant : « à cause de tweeter, j’ai perdu mon boulot. Adieu mes amis du Mali. Mon neveu #Remy_Dione, sois fort. Je reviendrai un jour peut-être. Un conseil, les amis : faites attention aux réseaux sociaux !».

Ensuite, le message qui accompagne la capture d’écran postée est celui-ci : «Remy Dione, c’est notre dernier avertissement !»

Un faux tweet

Il n’y a, nulle part sur le compte Twitter d’Olivier Salgado, trace de ce tweet. Cependant, tout porte à croire que ce tweet a été fait à partir d’un générateur automatique. Certains générateurs permettent de créer un tweet en mettant les différentes informations de la personne à qui on veut l’attribuer.

Les plus grandes victimes de ces falsifications sont les personnalités publiques et/ou politiques ou encore les institutions. Ce cas vient s’ajouter à tant d’autres que Benbereverif a traités. Vous pouvez (re)trouver quelques exemples.

Ce faux tweet apparaît après qu’Olivier Salgado a été expulsé du Mali par les autorités. Cette expulsion s’explique, selon le communiqué du ministère malien des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, par une série de « publications tendancieuses et inacceptables » sur Twitter dans l’affaire des 49 militaires ivoiriens arrêtés à Bamako, le 10 juillet dernier.

Par IB TOGOLA

Source: Le Challenger

MaliwebPolitique
Un utilisateur de Facebook a publié la capture d’écran d’un tweet attribué à Olivier Salgado, le porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) récemment expulsé par les autorités maliennes. C’est un faux tweet. Le message écrit dans le tweet est le suivant...