La semaine dernière, l’ancien et dernier Premier ministre d’IBK, Dr. Boubou Cissé a fait son adhésion au parti de l’Union pour la République et la Démocratie (URD). Cette adhésion a fait couler beaucoup d’encre et fait dire à certains observateurs que l’ancien dignitaire d’IBK serait en mission pour affaiblir le parti d’opposition sous le régime de son mentor. D’autres soutiennent qu’il serait trop pressé pour être le futur locataire de Koulouba dans les échéances présidentielles prévues en 2022.

Boubou Cissé est un technocrate qui selon certains commentaires a sauvé le régime d’IBK dans plusieurs domaines dont les finances. Il fut nommé dès le premier gouvernement d’IBK en 2013 pour gérer le secteur minier, ensuite, devenu le patron des finances avant d’être nommé en tant que Premier ministre. Il ressort de plusieurs commentaires que Boubou Cissé est l’homme de confiance d’IBK au point d’être resté à ses côtés jusqu’au moment de son arrestation par les militaires, le 18 août à son domicile de Sébénicoro.

Si IBK est resté silencieux depuis, l’ancien Premier ministre continue de faire parler de lui. Après sa citation dans l’affaire dite du complot contre la transition, il vient de faire son adhésion à un parti politique qui fut le principal parti d’opposition contre le régime d’IBK : « A mon avis Boubou devrait créer son propre parti pour conquérir le pouvoir. Il devrait se faire confiance, surtout que selon certains, il dispose de l’argent même si pour le moment on ne sait pas d’où il tire cette richesse. Il devrait prendre un peu de recul en politique surtout qu’il est jeune, car même après dix ans il sera valable si Dieu le veut pour être le président de la République. Mais son adhésion à l’URD ne l’aidera pas, encore moins le parti », analyse Siaka Bamba, un fonctionnaire.

Selon Aminata Ballo, militante du PRM, cette adhésion cache des ambitions : « Je crois que Boubou est en mission pour faire disparaitre l’URD qui est aujourd’hui un parti politique bien implanté et bien structuré mais malheureusement son adhésion va mettre très bientôt les pieds dans les plats. Sinon, il devrait adhérer à un autre parti, parce que c’est une incohérence politique et une insulte pour moi à la mémoire de feu Soumaila Cissé ».

Pour Hamidou Dembélé, l’adhésion de Boubou Cissé à l’URD fait croire qu’il est la cause principale de la chute d’IBK. « On se rappelle que la tête de Boubou a été mise à prix pour sauver le régime d’IBK par le M5-RFP. Mais il a refusé de démissionner pour sauver le régime du vieux. Si Boubou avait démissionné, la tension allait baiser, il n’aurait pas eu le coup d’État. Donc pour moi, il était aux côtés d’IBK contre ce dernier. Il est temps que les maliens ouvrent les yeux pour connaitre la nature de ses politiciens qui n’ont pas la morale politique et pour le pouvoir ils sont prêts à tout sans vergogne », s’indigne-t-il.

Par ailleurs, il est à souligner que depuis l’annonce de l’arrivée de Boubou à l’URD, ce parti a commencé avoir les clans à son sein. Et aujourd’hui tout laisse à prédire qu’il serait difficile d’être une force montante, car les candidatures pour les élections présidentielles risqueraient d’exploser le peu qui reste pour le parti de la poignée de main de feu Soumi Champion.

Seydou K. KONE   

 

Source: Bamakonews

MaliwebmaliactuPolitique
La semaine dernière, l’ancien et dernier Premier ministre d’IBK, Dr. Boubou Cissé a fait son adhésion au parti de l’Union pour la République et la Démocratie (URD). Cette adhésion a fait couler beaucoup d’encre et fait dire à certains observateurs que l’ancien dignitaire d’IBK serait en mission pour affaiblir...