Les membres du grin, aujourd’hui, décortiquent ceux qui parlent au nom du Mali, ou qui semblent incarner la position de la majorité. « Aujourd’hui, ce sont des gens sans envergure, sans expérience, sans personnalités souvent », qui semblent être des références.

Selon les membres, leurs idées chaotiques sont souvent privilégiées par les autorités de la transition. Pour eux, ces personnes sont loin d’être des rassembleurs. Ils ont des pensées revanchardes dont le Mali n’a pas besoin aujourd’hui. « C’est des populistes qui croient tout connaître et veulent exploiter la souffrance des populations pour se hisser au sommet », déplorent-ils. Ils n’ont pas de vision, ni d’analyse pertinente à part des critiques absurdes.

Cependant les membres pensent que le président de la transition doit faire beaucoup attention à ces deux individus qui, selon eux, contribuent chaque jour à créer des ennemis contre la transition. Par leur stratégie de maniement, ils ont réussi à donner une image négative à la chose politique faisant croire que les hommes politiques sont des ennemis de la nation. Toutefois, au grin, ils sont tous convaincus qu’un pays ne peut jamais se développer sans l’implication des politiques. « Des laudateurs travaillent seulement à isoler le Président Assimi pour être les seuls privilégiés du pouvoir », disent-ils. A cet effet, les membres invitent le Président Assimi à rester vigilant et impassible face aux flatteurs qui veulent le pousser à la faute.

Ibrahima Ndiaye

Source: Mali Tribune

MaliwebChroniquesPolitique
Les membres du grin, aujourd’hui, décortiquent ceux qui parlent au nom du Mali, ou qui semblent incarner la position de la majorité. « Aujourd’hui, ce sont des gens sans envergure, sans expérience, sans personnalités souvent », qui semblent être des références. Selon les membres, leurs idées chaotiques sont souvent privilégiées par les autorités de...