ASSEMBLE NATIONALE MALI

Eh bien ! Voilà que la course pour les sièges de l’Assemblée Nationale a débuté, et voilà les opportunistes qui ont commencé à sortir la tête. Ils disent tout et font tout pour voiler la vision des pauvres citoyens.

Ces élus locaux qui oublient facilement la raison de leur présence dans l’Assemblée Nationale et qu’ils sont là par le peuple. Ils doivent être la langue et les yeux des populations qui les sont élus. Mais, c’est tout le contraire quand ils sont élus. Ils prennent leur temps à profiter des belles voitures que l’Etat leur offre et à prendre du bon temps.

Maintenant que les élections législatives pointent à l’horizon, ces gens n’ont aucune gêne à se présenter devant les gens et de jurer de tous les noms de Dieu, qu’ils feront tout ce que les populations demandent.
Certains ont déjà commencé à gratter les routes en en mauvais état de leurs quartiers, d’autres nettoient les marchés et les lieux publics. Tout çà pour se faire une bonne image, et pouvoir tromper le maximum de votant. Mais une chose est sûre, ils doivent savoir que les populations réfléchissent à deux fois avant de prendre une décision.

Sidy Yaya Coulibaly, étudiant : « ce qui est sûr, cette élection sera différente des précédentes, car nous avons pris conscience de la situation, les travailleurs de dernière minute, il faut qu’ils se mettent en tête qu’on a compris leur tactique. C’est quand les élections approchent qu’ils commencent à réparer les rues et les marchés. Donc cette fois, moi j’appelle tous les votants à prendre conscience de la situation et qu’ils analysent leur choix parmi les candidats. »

Mme Barry Minata, enseignante : « la situation va changer et cela a commencé avec l’élection du président. Cela  va continuer avec les députés, les maires et tout le reste. Ça fait trop longtemps que notre pays est dans ce trou et il faut que cela s’arrête. Un pays où les dirigeants ne pensent qu’à leur propre bonheur, et ceux qui les élisent sont mis dans l’oubliette, une fois l’élection finie ».
Mamary H Diallo entrepreneur : « le problème des élections législatives est que ceux que les populations choisit deviennent ses propres ennemis même population. Il dire que 90% de ces députés  ne pensent qu’à eux-mêmes. »

Ceci étant, la puce est mise  dans l’oreille des candidats. Donc  pour ne pas jeter leur argent par la fenêtre, ils ont intérêt  à bien se comporter, et ceux qui seront élus doivent doubler d’effort pour satisfaire les populations, car la situation n’est plus comme avant.

 

 

Source: L’Annonceur

abdoulaye ouattaraPolitique
Eh bien ! Voilà que la course pour les sièges de l’Assemblée Nationale a débuté, et voilà les opportunistes qui ont commencé à sortir la tête. Ils disent tout et font tout pour voiler la vision des pauvres citoyens. Ces élus locaux qui oublient facilement la raison de leur présence...